• BLOG EN CONSTRUCTION

    Sommaire

     

     

      


    votre commentaire
  •  OS concours : Love addiction
     
    OS pour le concours de Queen of Pirates (vous pouvez voter pour moi sur leur blog si vous avez aimez l'os). Chanson choisie: Friday Night de Yamapi.
    P.S: le titre n'a rien à voir avec la chanson solo de Keiichiro Koyama XD
    _________________________________________________________________
     
    Tomohisa s'affala dans le fauteuil de la salle de repos. Depuis qu'il avait vu cette femme, il ne pouvait l'oublier. Il ne savait rien d'elle et n'avait pu s'empêcher de tomber sous son charme. Charme qu'elle n'avait même pas forcé à son intention. Il ferma les yeux pour se souvenir de ce soir-là.
     
    C'était un vendredi soir, plusieurs mois auparavant. Il avait été invité à un bal costumé.

    La nuit était déjà bien entamée. Malgré toutes les jolies filles, il n'avait pas encore trouvé avec laquelle il passerait la nuit. Il lui semblait qu'il allait finir tous seul ce soir. Son seul contact serait avec madame 5. Et il commençait à se dire qu'elle deviendrait rugueuse à force. Il devenait de plus en plus exigeant.

    C'est alors qu'il l'avait vue. Une femme différente des autres. Elle portait une tenue d'ange qui lui allait à merveille. Ses cheveux châtains lui tombaient en cascade sur les épaules, et étaient légèrement ondulés. Elle avait une robe blanche asymétrique légère et à la fois sexy avec un décolleté qu'elle essayait de cacher comme elle pouvait.

    Il n'était pas capable de dire quel était le bonnet de celui-ci, mais une chose était évidente, c'était au moins un bonnet D. Il se surprit à la détailler un peu plus. Son ange était petite. Elle devait mesurer entre 1M52 et 1M55, mais cela ne l'empêchait pas d'avoir de jolies jambes. La blancheur laiteuse de sa peau donnait vraiment l'impression qu'elle était un ange. Il remonta son regard sur ses mains fines. Ses petites mains maintenaient un verre. Il remonta encore ses yeux noirs sur elle et arriva sur son visage. Là, de magnifiques et pulpeuses lèvres attendaient qu'on les captures. Celles-ci avaient une moue d'ennuie. ''Tu ne t'ennuieras pas bien longtemps ma belle, tu es ma proie pour ce soir'', il remonta alors son regard sur ses yeux, et là, son monde s'écroula. La beauté de ses yeux le frappa de plein fouet. Son regard émeraude balayait la salle et quand celui-ci se posa sur Tomohisa, il fut pris de chaleur et d'une envie irrésistible de se laisser noyer dans ces yeux si précieux, bien plus précieux que des milliers de pierres précieuses. Une personne passa furtivement devant lui, mais quand celle-ci fut passée, l'ange aux yeux verts avait disparu. Il commença à la chercher parmi les invités, toute la soirée il n'avait fait que ça. Il ne pouvait se résoudre à la laisser fuir. Mais personne ne put lui dire qui elle était.
                                           
                                                  ********************


    Il ferma les yeux, ce jour-là Tegoshi Yuya, Kazunari Ninomiya et Narimiya Hiroki allaient chercher une amie précieuse à eux. Celle-ci vivait en France et à vrai dire, il ne comprenait pas comment ces trois personnes, totalement différentes pouvaient avoir une amie commune. Tegoshi lui avait précisé qu'elle était spéciale, et il avait rajouté qu'il ne devait pas s'approcher de sa "Ka-san et de ne pas la draguer." ''Comme si je voulais draguer une femme qui pourrait être ma mère franchement'', se disait-il à lui-même.
     Il n'entendit pas  son sempaï entrer. Nino ricana en le regardant perdu. Il se demanda d'où venait le trouble que son kouhai ressentait. Il frappa à la porte. Tomohisa sursauta de surprise.
     
     -Tu m'as fait peur Nino-sempai ! dit Yamapi frustré.
    -Il est où le temps où tu me parlais comme une personne de ton âge ? À t'écouter, je suis un vieux. dit Nino désespéré.
    -Tu es plus vieux que moi sempai.  répondit Pi.
    - Souviens-toi de ce que tu viens de me dire. Rappelle-toi en. 
     
    Tomohisa haussa les épaules et demanda à Nino s'il pouvait venir avec eux chercher son amie française ''Abby'' comme ils l'appelaient. Elle n'avait pas du tout un nom de japonaise. Et ce nom ne semblait pas non plus français. Nino lui avait alors expliqué que c'était un surnom et qu'il comprendrait en la voyant. Même si beaucoup lui donnait d'autre nom.
    L'heure d'aller chercher Abby arriva très vite, et tous les trois se dirigèrent vers l'aéroport. Yuya était surexcité de revoir son amie, Hiroki un peu moins, malgré le fait qu'il soit devenu son meilleur ami de par leur relation quelque peu étrange. Pour dire la vérité... il avait énormément peur d'elle.
    Après un retard de 1H48, les passagers de l'avion Paris - Narita sortirent enfin ! Abby mit énormément de temps à sortir. 
     
    - Putain mais elle n'est pas pressée votre copine sérieux ! 
     
    C'est  alors que l'ange du bal costumé de Yamapi apparut telle une vision sortit tout droit du paradis. Elle semblait flotter, se déplacer sur un nuage.  L'ange s'arrêta devant eux. Yamapi crut qu'il allait succomber à son envie de l'embrasser et lui dire au combien elle l'avait obsédé.
    C'est alors que l'ange parla.
     
    -Yo les gars !!!! 
    -Salut Abby, dirent en cœur Hiroki et Nino. 
     
    Elle se tourna alors vers Tegoshi et lâcha ses valises qui tombèrent à terre en faisant un bruit sourd.
     
    -Mon Tego-niah, viens me câliner.
     
    Yamapi parut perdre pied. Quoi ? Son ange connaissait Nino, Hiroki et Tego ? Quoi ? Son ange demandait un câlin à Tego ? Tego sortait avec son ange ?
     
    Tegoshi s'approcha, prit Abby dans ses bras et la serra fortement. Si elle n'avait pas autant de force, cela aurait pu lui briser les os.
     
    -Tu m'as tellement manqué ma Ka-san !!!!! 
     
    Hein ? Nani ? Ka-san ? Yamapi avait-il bien entendu ? Ka-san ? Elle était sa mère ? Comme si elle avait entendu ses pensées, Abby se tourna vers lui et le regarda un instant. Elle pencha légèrement la tête sur le côté gauche. Puis elle lui présenta sa main. Il regardait celle-ci surpris.
     
    -Je suis Abby, hajimemashite. (Enchantée, ravie de faire votre connaissance)
     
    Voyant qu'il ne réagissait pas, elle lui dit :

     
    - Prends simplement ma main, dépêche-toi. On ne va pas y passer la nuit pour se présenter. »

    Celui-ci lui tendit la main. Essayant de se remettre de ses émotions. Il sera celle d'Abby comme pour se rassurer et se dire qu'elle était bien réelle. Au bout de quelques instants, elle s'adressa à nouveau à lui.
     
    -Tu pourrais me rendre ma main s'il te plaît ? J'en ai besoin pour vivre. Merci. 
    -Hein ? 
    -MA MAIN ! Se mit elle à hurler. 
     
    Il lâcha celle-ci en articulant un «  Désolé » à peine audible. Par la suite ils partirent en direction de la sortie.

    Dans la voiture Yamapi ne cessait de regarder Abby, la dévisageant.

    Une discussion animée avait lieu entre les trois amis. Et à vrai dire, il n'écoutait que partiellement l'échange de voix, de rire et de vie, jusqu'au moment où il entendit
     
    - Mais je veux sortir ! Bande de vieux croûton ! En plus y a qu'Hiro-chan qui est plus vieux que moi ! Vous êtes tous plus jeune ! Appelez-moi sempai et go to the party !!!!  

    Abby semblait très enthousiasme à l'idée de faire la fête malgré les heures de vol qu'elle venait de subir. Il fut donc décider qu'aller en boite après s'être préparé et avoir posé ses affaires serait le programme pour la soirée.
    Hiroki, Tegoshi et Ninomiya la regardèrent surpris et...inquiet. Mais aucun ne semblaient vouloir la faire parler. Ni même vouloir l'avouer.


    Tous se préparèrent chez Hiroki. Malgré le fait qu'Abby soit une fille, elle fut prête la première.  Elle portait une robe bustier couleur verte, rappelant la couleur profonde de ses yeux. Ses cheveux maintenus par des baguettes, elle était très peu maquillé. Puis ce fut le tour de Tegoshi, qui accepta de porter une robe de princesse pour sortir, afin de faire plaisir à Abby. Puis Yamapi se prépara. Il portait un smoking noir, avec une chemise en soie noire, ainsi que la veste assortie à son pantalon. Nino resta en jean et emprunta une chemise à Hiroki. Puis ce fut le tour de Hiroki. Comme à son habitude, il mit 3 plombes à se préparer. Abby perdit vite patience. Elle lui dit, non sans montrer son énervement,
     
    - Tic toc toc le temps s'écoule, bouge ton cul, je veux pas arriver à la fermeture baka ! 
     
     Des rires explosèrent, et le seul à rester de marbre fut Hiroki, qui en avait déjà marre des cris de sa meilleure ami. Celui-ci portait un jean avec une chemise noire.
     
    Arrivé enfin sur le lieu de débauche, la soirée commençait bien et la musique résonnait gaiement dans tout l'établissement. Tout le monde burent, fit la fête et s'amusèrent. Enfin en apparence. Abby ne voulait pas le montrer, mais elle ne se remettait pas de sa récente rupture. La trahison... Elle avait toujours détesté ça, mais comme pour cacher sa tristesse, elle faisait semblant d'être heureuse. Elle le cachait plutôt bien, personne ne le remarquait. Personne...enfin...presque personne. Yamapi ressentait qu'elle allait mal. Il n'aurait su dire pourquoi, mais il le savait. Peut-être parce qu'il était dans le même état qu'elle et qu'il essayait de le cacher lui aussi.
     
    Au bout d'un moment, ils partirent tous draguer, danser, et faire les fous. Abby regarda ses trois amis un sourire nostalgique sur les lèvres. Yamapi et elle se retrouvèrent seul à leur table.

     
    Celui-ci tenta une approche discrète mais ce ne fut pas le cas. Comme pour gagner sa confiance, il lui dit quelque chose, mais elle ne semblait pas s'intéresser aux choses futiles.
     
     - Abby, ouvre-moi ton cœur. Mais comment puis-je lire en toi ? lui dit-il de manière qu'il espérait neutre.



    Elle le regarda comme s'il était un alien. Lui le grand Yamapi ! Personne ne l'avait jamais regardé ainsi ! Mais elle ne parlait toujours pas. Mais Yamapi ne se découragea pas pour autant. Il eut alors l'idée de l'inviter à danser. Elle le regarda méfiante.

    -Je veux juste danser, danser avec toi.

    Elle sembla hésiter, il ajouta :

    - Fais-moi confiance, ne dis rien et regarde-moi .

    Abby accepta la main qu'il lui offrait. Elle la prit et le regarda en se relevant. Il l'entraîna sur la piste de danse au moment même où les autres revinrent s'asseoir.
     
    Ils dansèrent langoureusement, la tête d'Abby sur le torse de Yamapi, elle plaça ses bras autour de son cou. Yamapi posa ses mains sur ses hanches puis lentement, il entoura celle-ci de ses bras puissants. Elle se sentait en sécurité. Cela faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivé. Se sentir en sécurité dans les bras d'un homme, qui semblait vouloir la protéger.
    Yamapi, quant à lui...tout lui sembla-être un rêve. Sa peau était encore plus douce que dans ses rêves. Il sentait le souffle chaud de la belle sur son torse, sa chaleur traversait les habits et enveloppait le jeune homme. Il remua les lèvres sans qu'aucun son n'en sorte : 



    -Tu me donnes envie de te serrer dans mes bras. C'est la première fois que je me ressens comme ça.

    Il essaya de redire la phrase, en vain. Il n'arrivait pas à prononcer ces simples mots. Il était prêt à se résigner quand elle lui dit :
     
    -On s'est déjà rencontré, n'est-ce pas ? 
    -Pardon ? dit-il surpris qu'elle lui parle.
    -C'était à une fête déguisé où j'avais été trainé de force par Hiroki. Ce jour-là, je m'ennuyais et je t'ai vue. Tu m'as même regardé un moment. 
     
    Il fut étonné. L'avait-elle reconnue ? Elle l'avait vu ? Cela semblait trop beau. Il ne put se retenir plus longtemps. Lentement il prit le visage de la jeune femme :
     
    -C'était un vendredi soir, tout comme ce soir. Serait-ce le destin ?  lui dit-il envoûté par l'idée qu'elle puisse lui appartenir ne serait-ce que pour une seule nuit.
    Une nuit unique et inoubliable.
    Il rapprocha son visage de celui de la belle et l'embrassa. Un long baiser fougueux, auquel elle répondit avec ardeur. Ce genre d'ardeur qui enflamma tout sur son passage. Il la serra plus fort contre lui et elle se pendit à son cou. Lorsqu'ils se séparèrent enfin, la chanson était finie, mais ils restèrent sur la piste à se regarder. Il finit par tout lui avouer.

     - Je veux simplement te dire que je-je t'aime, Je te veux entièrement, je n'exagère pas. Aie confiance en moi, nous  créeront un amour passionné. Je  te toucherais comme tu  l'as jamais été. Je veux juste dire que je t'aime Je te veux entièrement, je n'exagère pas ! Tic toc toc, aime-moi ! Un, deux, trois, dansons jusqu'au matin. 

    Elle fut surprise et ne comprit pas vraiment. Ce genre de chose, ça ne lui arrivait pas à elle. Cette déclaration la rendit un peu timide à cause du fait qu'elle n'avait jamais vécu ce genre de chose mais aussi parce cette déclaration était vraiment magnifique. Elle put ressentir un petit côté possessif qu'elle trouva mignon et très sexy à la fois... En réalité, elle ne savait pas ce qu'elle devait faire.... Mais ce qu'elle savait c'était que son cœur n'avait jamais autant battue la chamade et que, étrangement, elle était bien. Elle lui dit alors :

    - Est-ce de l'amour ou non ? Je ne le sais pas encore. Mais c'est d'accord, je ne m'en préoccupe pas. 

    Elle se rapprocha à son tour du visage de Yamapi et l'embrassa, passant l'entrée de sa bouche et y plongeant sa langue, commençant ainsi le baiser le plus merveilleux qu'il n'ait jamais reçu de toute sa vie et qu'il ne recevra jamais. Soudain, il se sentit en condition. Il fallait dire que le corps de son ange contre le sien, lui provoquait des envies d'une puissance et d'une saveur extrêmes et  délicieuses. Elle finit le baiser en lui mordillant la lèvre inférieure. Lui promettant ainsi mont et merveille. Il lui susurra alors à l'oreille :

    - Cette boite est si étouffante  
    - En effet, lui répondit elle.
    - Je n'ai besoin de rien d'autre que toi, lui répondit-il.

    Elle eut un léger rire amusé.

    - Peu importe ce que tu veux, j'espère te ramener chez moi ce soir. lui dit-elle souriante.
    -Tu l'as dit avant moi, mais faudrait peut-être qu'on aille plutôt chez moi. Hiroki est très... 
    - Maniaque, oui je sais, enfin surtout quand c'est lui qui fait le ménage, sinon, je t'assure qu'il l'est pas autant, dit-elle d'un air légèrement agacé en y repensant.

    La soirée se passa à merveille. Et ils s'éclipsèrent tous les deux pour aller chez Yamapi. Là-bas, ils firent l'amour, encore et encore. Il était irrassasiable l'un de l'autre. Ça dépassait le sexe à l'état pur, et tout le reste. Ils s'aimaient, en quelques sortes et adoraient se le prouver.

    Les semaines passèrent et notre petit couple de tourtereaux semblait passer le plus clair de son temps blottie l'un tout contre l'autre. Ils se racontaient mutuellement leurs vies et apprenaient à se connaître lentement, calmement à leurs rythmes.  Très vite les jours devinrent des semaines, puis les semaines des mois et les mois devinrent une année.

    En une année, les choses avaient changé et évolué. Nao, l'une des petites sœurs d'Abby, était en couple avec Hiroki. Abby lui avait couru dans tout Tokyo le menaçant d'une mort atroce après qu'elle l'aurait torturé de manière impitoyable, ce qu'elle ne fit pas au final. Elle avait aussi rencontré un type qu'elle savait ne jamais pouvoir supporter, une «  vilaine petite tortue ».

    Yamapi avait appris à connaître ses sœurs et ses amies, qui venaient régulièrement voir Abby. Prenant ainsi le temps précieux qu'il avait avec elle et se débrouillant pour qu'Abby prennent toujours leurs défenses.

    Abby avait appris à connaître les amis de Yamapi et dont un qui passait sa vie à squatter chez eux rien que pour bouffer : Jin Akanishi. Très vite, Abby l'avait surnommé Akabaka : pour elle, être aussi bête par moment et aussi intelligent à d'autre, cela ne pouvait pas être possible. Jin rencontra l'une des jeunes sœurs d'Abby, Yuka, et il la dragua, la dragua... cela ne semblait ne pas marcher, jusqu'au jour où elle surprit son « innocente »petite sœur sur le bakanishi de première. Ce jour-là elle avait failli le tuer. Et avait fini par trouver une bonne punition : le foutre dehors, à poil sans fringue, à -20°c, en plein hiver, sous la neige.

    Grâce au groupe de son petit Tego-niah et de l'ex groupe de Tomo, elle rencontra un garçon peluche. Peluche boy, comme elle appelait Massu, était fiancé à Hime, une jeune femme à la fois mignonne, drôle et le genre de fille qu'Abby adorait. Tego-niah fini par se marier avec une fille plutôt à l'inverse de ce qu'il était lui. Mais Nodoka était plus adorable que ce qu'elle ne le laissait paraître.

    Abby rencontra Rina, la sœur de Yamapi, ainsi que Ma-chan, la meilleure amie de celle-ci. Ma-chan était elle aussi française et Abby se pris d'affection pour cette fille, elle devint alors sa fille de cœur au même titre que Tegoshi, et Natsu. Natsu était une adorable jeune fille qu'Abby avait prise sous son aile et celle-ci commençait à peine à sortir avec Tatsuya Ueda.

    Ce jour-là, cela faisait 1 an qu'Abby et Yamapi étaient ensemble. Et celui-ci l'avait invité dans un bar-restaurant. Plutôt intime et qui ne payait pas des mines, mais, c'est ce genre de lieu qu'Abby adorait.

    Ils mangèrent, parlèrent, et s'amusèrent. Cela faisait environ 2h qu'ils étaient installés à une table riant et s'amusant, quand Abby remarqua la scène. Elle allait demander si un spectacle allait se produire, quand elle vit le groupe News, Hiroki et Nino s'approcher de la scène, Yamapi se leva et s'y installa lui aussi. Il se rapprocha du micro.

    "Bonsoir tout le monde. Ce soir est un jour précieux, dans Tokyo comme partout dans le monde les couples se font et se défont, mais il y a ceux pour qui chaque jour auprès de la personne aimé suffit à rendre heureux. Ce qui est mon cas. Aujourd'hui, cela fait un an que mon adorable tigresse et moi, nous nous aimons. J'ai donc décidé de lui faire une surprise. J'ai composé et écrit cette chanson pour toi Abby, elle s'appelle ''Friday night''. Je t'aime mon amour ! "


    I am so into you
    Je suis si bien avec toi

    Mou hanarenain da yo
    Je ne peux pas te laisser partir
    Itsumade tatte mo mada

    tant que tu auras
    Aimai na kimi no taido
    Cette attitude confuse

     
    Baby show me kokoron naka
    Chérie ouvre-moi ton coeur
    But how can I read your mind
    Mais comment puis-je lire en toi ?

    Is this love or no ? Wakaranainda mada
    Est-ce de l'amour ou non ? Je ne le sais pas encore.
    But it's OK I don't care
    Mais c'est d'accord, je ne m'en préoccupe pas
     
    I just wanna dance dance and dance with u
    Je veux juste danser, danser avec toi
    I'll make you forget ur life iisugi janai
    Je te ferais oublier ta vie, je n'exagère pas
    Trust trust me you don't have to say anything
    Fais-moi confiance tu n'as rien à dire
    Trust trust me nanimo iu na look at me

    Fais-moi confiance, ne dis rien et regarde-moi
    Just just take my hand ii kara hayaku
    Prends simplement ma main, dépêche-toi
    You don't have to worry tada kiss suru dake
    Ne t'inquiète pas, nous ne ferons que nous embrasser
    Tic toc toc toki wa sugite yuku
    Tic toc toc le temps s'écoule

    Tic toc toc I don't wanna see the morning light
    Tic toc toc je ne veux pas voir la lumière du jour

    It's so damp in this club

    Cette boite est si étouffante
    I don't need everything except u
    Je n'ai besoin de rien d'autre que toi
    Ashita ga aru ka nante
    Y aura-t-il un lendemain ? 
    Mada dare ni mo wakaranaindashi

    Je ne pense pas que quelqu'un le sache encore
     
    Whatever you want
    Peu importe ce que tu veux
    Suki na koto sureba ii kono life
    Tu peux faire n'importe quoi de ta vie

    In the party tonight
    À cette fête, ce soir

    I hope to take you home with me tonight
    J'espère te ramener chez moi ce soir
     
    I just wanna dance dance and dance with u
    Je veux simplement danser, danser avec toi
    I'll make you forget ur life iisugi janai
    Je te ferais oublier ta vie, je n'exagère pas

    Trust trust me you don't have to say anything
    Fais-moi confiance tu n'as rien à dire

    Trust trust me nanimo iu na look at me
    Fais-moi confiance, ne dis rien et regarde-moi
    Just just take my hand ii kara hayaku
    Prends juste ma main, dépêche-toi
    You don't have to worry tada kiss suru dake
    Ne t'inquiète pas, nous ne ferons que nous embrasser
    Tic toc toc toki wa sugite yuku
    Tic toc toc le temps s'écoule

    Tic toc toc I don't wanna see the morning light
    Tic toc toc je ne veux pas voir la lumière du jour

     
    You make me wanna hold you tight
    Tu me donnes envie de te serrer dans mes bras

    This is the first time
    C'est la première fois

    That I've felt like this
    Que je me sens comme ça. 


    I wanna say la la la uh love you
    Je veux juste dire je-je t'aime
    Kimi no subete hoshii iisugi janai
    Je te veux entièrement, je n' exagère pas

    Trust trust me we can make a sweet love
    Aies confiance en moi, nous créerons un amour passionné
    I'm gonna touch you like you've never known before

    Je vais te toucher comme  t'u ne l'as jamais été
    I wanna say la la la uh love you
    Je veux juste dire que je-je t'aime
    Kimi no subete hoshii iisugi janai
    Je te veux entièrement, je n'exagère pas

    Tic toc toc suki ni natteru
    Tic toc toc, aime-moi

    Un deux trios asa made odorou
    Un, deux, trois, dansons jusqu'au matin. »

    Abby écoutait la chanson absorbant les paroles une à une  et se rappelant de beaucoup d'entre elle. Abby était sous le charme de Tomo. Et ce soir, encore une fois elle ne pouvait que céder ! Quoi qu'il ait à lui demander, elle ne pouvait que céder à sa demande. Comment résister à une chanson écrite pour elle ?
     
    Il descendit de scène, se plaça devant elle et se mit à genoux face à son amour, face à son ange, face à la personne la plus précieuse de sa vie depuis que ses yeux s'étaient posés sur elle.
     
    Il s'en foutait que le gens le regardent comme s'il était un débile profond, tout ce qu'il voulait, c'était elle et elle seule. Et peut-être une famille avec des petits bouts de chou.
     
    Il prit la main gauche d'Abby et fouilla dans sa poche. Il extirpa tant bien que mal une bague, un solitaire. La bague était plutôt discrète, c'est ce qu'aimait Abby. Il embrassa sa main et lui demanda ainsi :
     
    - Abby, ma douce, ma tendre, mon amour, je t'aime de tout mon cœur, de tout mon corps et de tout mon être. Veux-tu partager le reste de ta vie avec moi, et faire de moi le plus heureux des hommes en fondant une famille ? 
     
    Il attendait et avait peur de la réponse. Abby n'était pas femme à se laisser enchaîner, et le fait d'être en public ne changerait en rien sa réponse, qu'elle soit négative ou positive. Elle semblait sous le choc.
     
    Puis tout d'un coup elle lui sauta au cou.
     
    - Bien sûr que je veux espèce de Pibaka ! Comment ne pas vouloir alors que tu es l'homme de ma vie ? Tomo ! Suki da yo !!! »
     
    Elle l'embrassa encore et encore ! Elle riait, elle pleurait. Toutes ses émotions l'envahissaient en même temps. C'était incroyable ! Un vrai conte de fée.
     
    Il enfouit alors son visage dans le cou d'Abby, respirant cette odeur, ce parfum qui était à présent sien pour toujours et à jamais. Il releva l'espace d'un instant la tête et regarda Abby, il lui susurra alors 
    - you're my soulmate.
     
    Enfin dans sa bouche ça faisait plutôt « youle my soulmate ». Abby éclata de rire et lui répondit
     
    -  Tu es aussi mon âme sœur mon cœur, je t'aime plus que tout.  
     
    Ils s'embrassèrent à nouveau et il la souleva. Sortant pour retourner chez eux afin de se consommer et de se consumer l'un pour l'autre.
     
    Pendant ce temps, les garçons jouaient à jan-ken-pon pour savoir qui allait avancer le prix de la note et essayer de se faire rembourser par la suite par mister pikachu-man. Ce fut Hiroki qui perdit.
     
                                                             
                                                             **fin**

    votre commentaire
  • Coup de foudre sur un banc
     
    Lin: Abby! je t'ai deja dis de ne pas t'inquièter! je te promet que je rentre des que possible. Non je ne parlerais pas aux inconnus et je n'accepterais pas de bonbons de n'importe qui. je suis plus une petite fille, Unnie!hai! hai! tu as préparée quoi?oh comme je languis*o*
     
    Lin était une chorégraphe de renom. elle adorait la musique et avait appis a danser avant d'apprendre a marcher. sa grande soeur Abby s'occupait de l'image de star, idol ou autre, elle était dans le marketing depuis longtemps. elle avait le don pour trouver quelles photos pour promouvoir un artiste serait les meilleurs. pour les goodies , les affiche ou autres, cetait pareil. a ses heures perdu, Abby était chanteuse et guitariste dans un groupe de rock.
    Lin promouvait souvent les talents de sa Unnie auprès des artiste avec lequel elle travaillait. mais les star ne se plaignait jamais du travail des deux soeurs.
     
    Lin avait rendez vous avez les membres d'un groupe: EXO. melange de nationnalité et de talent réuni pour une meme cause: créer le nouveau groupe a sensation et capable de succeder aux groupes coreen plus ancien.
    Lin avait un doute sur les bienfait de cette mission, mais Abby lui avait assurer que c"etait des garcons bien, mais un peu chelou.
    la plus jeune se demandait encore ce que cela pouvait vouloir dire.
    elle etait assise sur un banc en face de l'edifice ou elle avait rendez vous.
    une fois décidé,elle se leva précipitemmment. c'est alors qu'au même instant elle vit un jeune homme sortir.
    elle regarda la fiche que sa soeur lui avait faite et vit qu'il s'appellait kai. elle jeta un coup d'oeil sur les appreciation de sa soeur:
     
    * en violet les commentaires d'Abby*
     
    - kai, Kim Jong In de son vrai nom.
    -il est coréen *corée du sud* et a 20 ans 
    -tres bon danseur*a une formation classique et jazz* " comment elle peut savoir ça?" se dit Lin. mais il peut danser de tout du baller au hiphop en passant par le jazz ou encore le Locking.
    -il a le pouvoir de la teleportation dans le groupe* a rien compris a cette histoire de pouvoir*
    -il fait parti de la croix rouge jeunesse *avec les autre membres*
    -il est très proche de Taemin de Shinee*tres bon a prendre pour moi, pense se rapprocher de Minho un de ses jours*_*  *
    -il a 2 chiens
    -quand il est content , il danse sous la douche*jespere que tu ne connaitra jamais cette facette de sa personnalité....*
    -fait des blagues de merde qu'il est pratiquement le seul a comprendre*abstien toi de penser "comme toi unnie" sinon tu mangera des patte jusqu'a la fin du mois parceque je te cuisinerai plus rien*
    -il a fait ses étude dans un lycee des art de la scene qui s'appelle 'seoul Performing Aets Shcool"
    -il est consideré comme celui qui peut devenir le meilleur danseur de sa generation par ses prof de danse a la S.M* je prefere me fier a ton jugement a toi, c'est des con ces profs la...*
    -d'apres un membre du nom de Lay, il est avec  2 autres  membres les plus flémard du groupe* alors vas y martirise le avec Sehun et Luhan  et si ils t"ecoute pas dis le moi, je viendrais m'occuper de leur cas*-* *
    -c'est le plus timide du groupe et il a promis a une fan de 4 ans qu'un jour il se marierait avec elle* il fera moins le beau quand elle reviendra le voir dans une dizaine d'année*
     
    bref: c'est un gentil garcon, mais mefie toi de l'eau qui dors!!!!
     
    Lin ris en imaginant sa soeur  dire cela. ca lui ressemblait bien!
     
    le jeune homme, se doutant surement de qui était Lin s'approcha d'elle apres avoir attendu un peu de voir ce qu'elle allait faire.
    arrivée a sa hauteur, il lui tendit la main en lui disant:
     
    Kai: Je suppose que vous êtes la chorégraphe envoyée par Abby-Ssi. je suis...
    Lin: Kai, oui, je sais qui vous êtes. ma soeur ma fait des petites fiche explicatives sur les membres. il y a certaine choses, je me demande comme elle les a obtenue...
    Kai: Oui, abby-ssi a posé beaucoup de question et certaine de plutôt bizarre. elle a dit que c'etait pour nous connaitre mieux, afin de faire une meilleures serie marketing. pour le moment on a pas vraiment a s'en plaindre. il y a même un membre du groupe qui a un coup de coeur pour elle. mais elle a plusieur année de plus que nous alors,ca le gene.
     
    Lin était surprise. sa soeur ne disait pas qu'il était timide dans sa fiche? il avait pas bien l'air timide....
     
    Kai: Je parle beaucoup parceque je suis nerveux. j'ai entendu plein de bien sur vous. vous avez fait la meilleure école d'art de la scene d'amerique et vous avez été diplomé très jeune!
    Lin: comment vous savez ça?
    Kai: et bien, les star aussi ont des idoles de qui ils sont fan inconditionnel...
     
    alors que Lin ne savait plus quoi répondre, un autre membre du groupe fut vint chercher les deux personne.
    Lin regarda ses fiches et vu qu'il s'appelait "Su Ho":
     
    -Kim Jun MYeon de son vrai nom
    -c'est le leader
    -il a 23 ans et est coreen *coree du sud* 
    -son surnom: le second Choi si won. ca vient du fait qu'il lui ressemble a mort et que il a ete recruté comme lui, par pur hazard.
    -il est proche de Kyu Hyun *des suju* et des membres de Shinee* un autre membre a surveiller...*_* *
    -c'est le "papa" du groupe parcequ'il prend soin des tous les membre* D.O est la maman*
    - son pouvoir dans les Exo-K c'est l'element de l'eau* j'y pige toujours rien...*
    - c'est un bon eleve obéissant* tu pourra lui faire faire les pire misére qu'il se pleindra pas*-* *
    -sa famille vie a gangnam* = famille de friqué a mort qui tue tous*
    -il est super bon en chinois*le meilleur de la formation K si jai bien capté*
    -il imite la partie de Jong Hyun *shinee*dans "love like oxygen"
    -ses couleur preferee: le violet et le doré *Violet*_* *

    bref: il risque de devenir mon grand ami tres bientot*-* 
     
    Lin n'en revenait pas. c'etait du abby tous craché.
     
    Su Ho: kai au lieu de draguer la nouvelle chorégraphe, fait la rentrer a l'interieur, on l'attend tous.
    kai; comment tu as su? OoO
    su Ho: l'enorme pancarte avec la photo sous lequel il a a ecrit "cette belle jeune fille est la nouvelle chorégraphe et aussi ma petit soeur adorée.celui qui tente de touche ne serait ce qu'un cheveux de ma soeur, je le mutile, le torture, le tue, le decoupe et le jete dans le fleuve Han, et pas sur que ce soit dans cette ordre! signez Abby" 
    kai: elle est ou cette photo???
    Su ho: tu deviens aveugle ou quoi? elle l'a foutu dans les dortoirs du groupe, elle l'a aussi foutu dans notre salle a l'agence, elle l'a aussi foutua l'entrée avec le meme message de paix partout.
    Lin: ça ressemble bien a Unnie ça XDDD
    Su ho: en parlant de ca, elle aime les garcon plus jeune ta soeur?
    Lin: c'est pas important, mais qu'il soit pas trop jeune non plus, hein.
    Su ho: c'est a dire? c'est beaucoup tu crois 10 ans?
    lin: un peu quand même , mais si il a les bon atout....
    su ho: c'est a dire?
    lin: elle a une liste de critère, et si celui qui est interessé par ma soeur a plusieur de ses points , il a une chance, pas tres grande si il est beaucoup plus jeune, mais ça reste une chance quand même.
     
    Su ho reflechi un instant, puis les 3 personne entrère en même temps. Lin se pris d'affection pour lu han qui était vraiment tres belle en fille.
    les presentations faite et les premier test d'aptitude que Lin leur reservaient, Les membres du groupe partirent se restaurer .
    Lin rengeait ses affaires et s'appretait a partir, lorsqu'elle senti une presence aupres d'elle.
    elle se retourna et vit que c'etait kai.
     
    elle sourit et il lui rendit.
     
    Kai: tu te sens fatigué?
    Lin: c'etait epuissant pour moi aussi, en effet. vous êtes des boules d"energies.
    kai: avant que tu ne parte, ca te dirait que je te montre mon endroit secret? j'y vais tout le temps.
    Lin:*prenant son sac de sport* tu doit y emmener toutes tes conquetes...
    kai: *lui prenant le sac de l'epaule* a vrai dire, je n'y ai emmener personne. mais je ne pense pas etre le seul a y aller, même si je n'ai vu personne d'autre depuis que j'y vais.
     
    Lin le suivit. ils monterent deux étages . Lin ne comprenait rien. c'etait quoi cet endroit secret????
    Kai ne comprenait pas d'ou venait ce sentiment de bonheur et de legereté qu'il ressentait.
    il se stoppa un instant.
     
    kai: on est arrivée.
     
    il ouvrit la porte et une lumiere intense eblouie l'espace d'un instant Lin. puis une fois que ses yeux fut habitués a cette lumiere, elle en fut eblouie par la beauté.
    elle se mit a courir jusqu'au rebord pour admirer encore mieux la vue magnifique qu'elle avait.
    ils se trouvaient sur le toit de l'agence et la ville de séoul se couchait a ses pied. une vue imprenable donnant a n'importe qui l'envie de rester encore et encore a admirer cette magnificience.
     
    Kai se mit juste derriere elle. un leger vent fit virevolté les cheveux de la jeune femme et Kai emprisonna une des meche de cheveux de la jeune femme.
    Lin se retourna et kai mit sa main sur le cou de la jeune femme.
    il se pencha sur elle et lui donna un tendre et chaste baiser. ce baiser donna un sentiment de legereté a Lin et celle ci l'embrassa fougeusement et amoureusement.
    elle se pendait a son cou et lui la maintenait avec tendresse dans ses bras pour la protéger.
    leur baiser cessa et elle sourit lorsqu'il posa un dernier baiser tout doux et leger sur ses levres comme pour sceller leur amour par un baiser.
     
    il la regarda en souriant. 
     
    kai: en verité, je ne voulais pas t'embrasser comme ca. j'avais prevue toute une scene super romantique et tout.
    Lin:*souriant* ah bon?
    kai: oui j'avais tout prevue avec une magnifique declaration..
    lin: declaration?
    kai: oui.
    lin: bah fait moi la...
     
    kai respira fortement en fermant les yeux et il les rouvrit calmement et résiger.
     
    kai: Lin, ce paysage n'est rien face a ta beauté. j'affronterais quiconque me refuserait le droit de t'admirer. il m'a suffit d'une seconde a peine pour savoir que je t'aime et je sais que ce sentiment d'amour et d'euphorie ne fera que grandir. Lin, mon amour, mon ange, je t'aime. tu veux devenir ma petite amie?
     
    Ces paroles touchérent la jeune femme qui sauta dans les bras de Kai et l'embrassa fougeusement avant de lui dire entre deux baiser enflammés
     
    Lin: oui j'accepte Kai. je t'aime aussi.
     
                                                                           FIN


    votre commentaire
  • Un anniversaire du tonnerre


    Le matin se levait et Nao aussi par la même occasion. En temps normal, elle se levait plutôt tard. Ce qui rendait folle sa sœur aînée, qui se désespérait chaque fois qu'elle lui disait qu'elle s'était lever à midi.
    Elle s'étira et regarda son téléphone, mais n'avait encore aucune nouvelle de personne. Oui pour un anniversaire... ça commençait mal. Mais bon, sa sœur le lui avait souhaiter à minuit pile. Il faut dire qu'Abby était écrivain, et elle écrivait beaucoup la nuit.
    Elle se leva enfin après plusieurs minute à traîner et se débarbouilla le visage. Après s'être habillée , elle se dirigea vers la cuisine. Là, elle fut ravi de trouver tout ce que sa sœur avait préparée pour le petit déjeuner. Et encore plus ce jour là, car son petit déjeuné idéal pour un anniversaire était prêt et se tenait devant elle. Un cacao avec des pancakes et des crêpes et toutes les garnitures possible et inimaginable. Elle regarda le mot que lui avait laissée sa sœur.
     
    « Si tu ne te lève pas trop tard, rejoins-moi au centre commercial, tu auras une petite surprise. Mais il faut que tu sois là avant 10h. Abby »
     
    Elle regarda l'heure, elle avait vraiment le temps, il était à peine 8h. Mon dieu, elle avait l'impression que c'était la première fois depuis longtemps qu'elle se levait à l'aurore. * Non, Nao, ce n'est pas l'aurore, c'est relativement tard, si tu taffais, tu ferais comment ? >.< *
     
    Une fois son petit déjeuner pris, elle se brossa les dents, pris son sac TOTORO et parti en direction du centre commercial où sa sœur était entrain de faire une séance de dédicace.
    Elle n'arrêtait pas de regarder son téléphone. Elle n'avait toujours rien reçu. Bien évidemment, des autres, elle s'en fichait. Il n'y avait qu'une seule et unique personne qui l'intéressait. Mais lui, il ne lui avait toujours rien envoyé. En avait il vraiment rien à faire ? Non, il était sans doute occupé. Lui le grand et le bel acteur « mature » qu'il était n'avait pas une minute à lui.
     
    Nao trouva étrangement long le temps qu'elle avait passée dans le train pour aller jusqu'à sa sœur. Une fois sorti à la station de Shibuya, elle se prit en photo avec Hachiko, ça faisait au moins 50 fois qu'elle le faisait, mais elle adorait faire ça. Elle faisait tout un tas de posture, toutes les plus farfelues les une que les autres. Si sa sœur avait été là, elle se serait assisse en tailleur et aurait attendu.
    Au bout d'environ 5 minutes, à faire toute les photos inimaginable avec la statue, elle décida de repartir retrouver sa sœur.
    La tour 109 était l'endroit idéale pour les japonaises fashion et à la mode, mais c'était aussi içi que la séance de dédicace avait lieu.
    Bien évidemment, cette dernière, étant une parfaite petite geekette, préférait de loin le quartier d'Akihabara, avec tous ces magasins destiner aux trucs d'otaku. Mais voir sa sœur ENFIN récompensé pour tout le travail qu'elle avait fournit jusqu'alors, ça n'avait pas de prix *celui qui sort une blague de merde à propos de la pub de master card, je lui devise la tête comme si c'était un boulon. *
     
    Lorsqu'elle arriva, le responsable la fit directement se placer auprès de l'agent de sa sœur, l'ayant reconnu. Elle regardait cette dernière admirative. Et le fut encore plus lorsque un ravissant jeune homme lui apporta une dizaine de melon pan avec des cacao froid de chez Starbuck. Elle buvait son chococo puis un autre, puis un autre, elle manga les 10 melon pan l'air de rien. Bon , elle recommençait à avoir un petit creux, mais ça pouvait attendre que ça sœur la rejoigne.
     
    Vers 13H, Abby vint la rejoindre, boire un café au lait et manger quelques melon pan, avant de prendre 3 bouteilles de café et de prendre un autre melon pan dans sa bouche avant de partir. Bien entendu, avant, elle avait fait un bisou sur le front de sa sœur.
     
    Vers 17h, la séance était terminer, et elle recommençait le lendemain matin, mais alors que Nao s'attendait à ce que les deux jeunes femmes rentrent, elle se dirigèrent vers un lieu que Nao ne connaissait pas.
     
    Abby : Je t'avais promis une surprise pour 10h, mais vu que j'ai étais overbooker, j'ai envoyé un mail, et on va directement retrouver ta surprise.
    Nao : Ma surprise ? Un mail à qui ? NEE-CHAAANNN REPOND !!!!
     
    Pour toute réponse Abby s'arrêta net . Nao entra littéralement dans sa sœur. Alors qu'elle allait râler, elle regarda ce que sa sœur regarder en face d'elle, le stade Yoyogi.
     
    Nao : Nee-chan ! Pourquoi tu t'arrête comme ça ? T'as vu une des tes équipes de la NBA ?
    Abby : Dis pas de connerie. Et c'est pas le stade qui nous intéresse, mais ce qui se trouve en face.
    Nao : En face ?
     
    Elle tourna la tête pour voir et se trouva face à la J.E.
     
    Nao : EHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH ??????
    Abby : Hier après-midi, quand on revoyait le plan d'action avec Kami-chan, une personne est entrée. Elle m'a dit que plusieurs Jojos seraient enchanté de recevoir un autographe de ma part. Au début j'ai pensée que c'était une blague, mais hier soir j'ai eu un appel de IMAI Tsubasa. Et j'ai eu la confirmation. On devait passer à l'entracte de 10h, mais au final il n'as pas eu lieu. Donc, j'ai demander, par mail, si c'était possible que je viennes à la fin de la journée pour signer les dédis et que tu puisse voir les groupe que tu aime.
     
    Abby se tourna vers sa sœur.
     
    Abby : San, ni, ich...
    Nao : KYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!
    Abby : Je le savais XDDD
    Nao : C'est le plus beau jour de ma vie !
    Abby : Merci, ça fait plaisir de savoir que tu préfère voir des jojos que de rester avec moi...
    Nao : C'est pas ça ! Mais des jojo quoi !!!!!
    Abby : Wakata ! Wakata !
     
    Abby sourit en prenant sa sœur par la main, avant de traverser la rue adjacente pour rejoindre ce lieu.
    Elles s'arrêtèrent un instant pour que Nao apprécie la vue de ce lieu qui, comme toutes les filles aux pieds de l'immeuble, attendait de voir leur idol.
     
    Puis elle entrèrent. A l'accueil, tout ce passa à merveille. Elles étaient au courant. Ce qu'Abby adorait quand ça marchait comme sur des roulettes !
    Elles prirent l'ascenseur, et au moment où celui-çi aller se refermer, un homme entra.
    Il portait la parfaite panoplie pour se faire repérer. Un bonnet avec un masque et des lunette de soleil, un gros blouson et... un jean.
    Abby fit signe de la tête pour lui dire bonjour et Nao fit de même. Elles le dévisagèrent un instant.
     
    Abby : Vous êtes un tueur en série ?
     
    L'homme se retourna surpris et choquer de ce que venait de dire Abby.
     
    Nao : Nee-chan !
    Abby : Ben  quoi ??? Tu te posais pas la question peu-être ?
    Nao : Si, mais j'ai la présence d'esprit de pas demander moi !
    Abby : Elle est où la présence d'esprit, si c'est vraiment un tueur , hein ?
    Nao : Justement, si tu lui demande et que ça en est un, devine qui va se retrouver découper en petits morceaux et qui sera dans les journaux demain matin ?
     
    L'homme les regardait choqué. Non mais c'était quoi ça ? Depuis quand on laissait entrer les fans ado hystériques dans la johnny's ????
     
    Abby : On est pas des ado, et j'ai l'air d'être une fan hystérique ? La prochaine fois que tu pense un truc du genre, je serais la psychopathe qui te démembrera.
     
    L'homme eu un hoquet de surprise. « Co-comment elle sait ce que j'ai pensé ??? » se disait-il dans sa tête.
     
    Nao : Nee-chan à un 6ème sens , elle capte quand on la traite de gamine ou d'ado.
    ???: ET TOI TU SAIS COMMENT CE QUE J'AI PENSE ????
    Nao : L'habitude. Chaque fois que ça arrive, les gens pensent ça.
     
    L'ascenseur s'ouvrit à l'étage où les deux jeunes filles descendirent. La dites « Nee-chan » marchait calmement, comme si elle se trouvait dans un bâtiment quelconque. Se rendait-elle compte qu'elle se trouver à la johnny's ? Le bâtiment regroupant le plus d'ikemen dans le divertissement ? Même chez Amuse et Topcoat réunis, y'en avait pas autant !!!!
    L'autre au contraire, sautillait et virevoltait. Si la première était pas fan de johnny's , la deuxième, c'était sûr que oui.
    Sans vouloir se faire repérer, ils se mit à les suivrent. Où allaient-elles ? Il se prenait pour un détective privé.
     
    Abby et Nao s'arrêtèrent devant une porte et Nao hurla si fort que sa sœur dû se boucher les oreilles pour pas avoir les tympans percer.
     
    Nao : KYAAAA  !!!! NEE-CHAN ! NEE-CHAAAAAAAAAAANNNNN !!!!!!!!
    Abby : Hai, hai, otanjobi omedeto. Tu peux arrêter de gueuler comme un putois ???
    Nao : C'est le plus beau jour de ma vie !!!!!
    Abby : *à elle-même * Qu'est-ce que ça va être taleur...
     
    Nao regardait la pancarte, et la touchait même . Elle avait envie de pleurer. Elle renifla essayant de se retenir.
     
    Abby : T'es vraiment vilaine quand tu retiens tes larmes. Chiale un bon coup et après ça ira mieux. Bon tu ressembleras à  panda-chan mais bon XDDD
    Nao : Panda chan ?
    Abby : Oui le noir qui coule XDD Bon tu l'ouvre cette porte ou on se casse ?
     
    Nao acquiesça de la tête, puis tremblante, elle toucha la poignet et ouvrit la porte. Là elle fut encore plus émerveillé, le groupe était là au complet. Elle resta un moment muette, regardant l'entrainement du groupe se faire. Ils ne s'étaient encore rendu compte de rien.
     Un anniversaire du tonnerre

    Abby, elle n'était pas vraiment pop, mais elle avouait très volontiers que certains de ces mecs donnaient des envies perverses. Elle se ressaisit tant bien que mal. Le garçon qui lui avait donner son numéro dans le groupe se tourna alors pendant un enchaînement de mouvement.
     
    ???: Sempai ! Konbanwa !
    Abby : Oui Fujiyoshi.
    ???: C'est Fujigaya, sempai. Fujigaya Taisuke.
    Abby : Si tu veux. * se tournant vers sa sœur * Voici ton premier cadeau, les kingmyfeaturing
    Taisuke : Kis-my Ft2, sempai.
    Abby : En fait, j'ai croisé Fujiyama dans la foulée ce matin, il est arrivé avant que la séance ne commence, et du coup, il m'avait demandé si je pourrais passée pour dédicacé mon livre à tous les membres du groupe. Ce que j'ai accepté, sachant que tu adore ce groupe. Du coup j'ai posé une petite demande, venir avec toi. Ils ont accepté. Mais si j'avais su que y'avais des canons comme ça, je serait devenu fan aussi.
    Taisuke : C'est Fujigaya, sempai...
     
    Abby se retourna pour regarder Nao, qui ne bougeait pas.
     
    Abby : Quoi ? Tu cris pas ? Tu pleures pas ? Tu tombes pas dans les pommes ? Tu vas rester là, comme ça ?
     
    Nao reste encore quelque secondes ainsi, puis se mit à hurler, comme une dératé :
     
    Nao : NEE-CHAN !!!! C'EST LES KISUMAI ! ON EST DANS LA SALLE DE REPETITION DES KISUMAI ! Y'A TAISUKE ET LES AUTRES DU GROUPE !!!!!!!!
     
    Les membres du groupe se mirent à rire de joie. Les fans des kisumai était plutôt rare, par rapport aux fans des autres johnnys, donc en voir en chair et en os, c'était toujours bien.
    Nao souriait d'un air hébété lorsque Taisuke la prit dans ses bras.
    Abby signa les autographes avec quelques notes spécial pour certains, puis ils se dirigèrent tous ensemble pour la salle des News. Tegoshi Yuya et Masuda Takahisa étaient survolté, tandis que Koyama Keiichiro et Kato Shigeaki étaient tout sourire.
     
    Nao avait des étoiles pleins la tête, ils se dirigèrent vers les Johnny's West. Mon dieu, ce que Nao était heureuse ! Elle vivait le plus beau jour de sa vie ! Après ce fut le tours de Tokio puis enfin des Smap, où sa sœur avait l'impression qu'elle allait crever tellement elle était au ange, grâce à Kimura Takuya, Kamisama.
    En fait, Nao était surprise, sa sœur avait vraiment pas mal de fan chez les Johnny's. Elle se disait qu'ils avaient des lectures chelou, quand même pour des garçons. Bon ok, sa nee-chan, n'écrivait pas de roman à l'eau de rose bonbon lécher 3 fois, comme sa sœur lui disait si bien, mais quand même ça restait très fille, par moment.
     
    Elle eut pas mal de mal à décoller sa sœur de Kimutaku, mais une fois fait, elle se dirigèrent vers un lieu de cocooning pour se faire préparer.
    Après une séance de soins , de massages et de maquillage, coiffage et d'habillage. Une fois faite toute belle, elles se dirigèrent vers un lieu peu commun pour les filles : une boite.
    Devant la boite, Nao se demandait ce qu'elle foutait là.
     
    Nao : Qu'est qu'on fait là ?
    Abby : Tu verra , il y a 2 énormes cadeaux qui t'attende à l'intérieur.
    Nao : Deux cadeaux ?
    Abby : Et un 3ème si tout se passe bien.
    Nao : Je comprend rien Nee-chan !
    Abby : Entre tu verras...
     
    Nao hocha la tête et elles entrèrent, les portes ouvertes par les videurs.
     
    Nao : Pourquoi tu as louer une boite ?
    Abby : 26 ans, tu ne les auras qu'une fois. J'ai pas pu te fêter dignement tes autres anniversaires, alors j'ai voulu faire en grand cette fois-çi.
    Nao : Oui mais un anniversaire comme ça avec que nous....
    Abby : * souriant * Qui a dis qu'il n'y aurait que toi et moi ? Regarde là-bas.
     
    Elle fit signe à sa petite sœur de tourner la tête. Et cette dernière regarda la direction que sa aneki lui indiquait et elle cru tomber dans les pommes.
    Là, devant elle, se tenait les kisumai, les news et les johnny's west, mais surtout, il y avait le groupe qui faisait battre son cœur de fan de guimauve depuis la première fois qu'elle les avait entendu. Sûr qu'ils ne comprendrait pas sa réaction. Elle ne la comprenait pas elle-même. Elle se mit à pleurer en silence, ce qui inquiéta sa sœur qui se mit à crier paniquer. Bien évidement, cela alarma tout le monde et surtout le groupe en question.
    Les 5 jeunes gens se mirent à parler en un même écho « A-ra-shi desu ! »
     
    Nao se tourna vers sa sœur et elle tirait sa main en disant « Arashi, Nee-chan ! Arashi ! C'est Arashi ! C'est le plus beau jour de ma vie ! »
     
    Abby : Tu dis ça pour la 50 ème fois de la journée à peu près.
    Nao : Enfin c'est le plus beau jusqu'au jour où tu feras des bébés arashi avec Sho-chan.
    Abby : Arrête de lire de la science fiction, Nao, après tu crois que tout peu arriver.
    Nao : J'ai foi en toi *_*
    Abby : Foi en moi ?
    Nao : Tu sauras comment mettre en valeur tes atouts pour me faire des bébés Arashi.
    Abby : Mes atouts ? XDD
    ???: Tes gros seins XDD
     
    Abby et Nao se retournèrent et virent Hiroki Narimiya, acteur/mannequin et créateur de mode, mais néanmoins meilleur ami d'Abby.
    Cette dernière le frappa dans l'épaule. Puis il dit:
     
    Hiroki : Otanjobi omedeto, Nao. Désolé du retard.
     
    Il sorti de sa poche une petite boite.
     
     
    Hiroki : Tu l'ouvriras tout à l'heure.
    Abby : Oui d'abord ouvre le mien >.>
    Hiroki : Je rêve, ou t'es jalouse ?
    Abby : Ta gueule mouette -_-'
     
    Il tendit le paquet à Nao qui lui sauta dans les bras. Abby lui tira l'oreille, et au final, ils avancèrent tout les 3 vers les groupes.
     
    Hiroki : Ah au fait, j'ai invité un ami, que j'ai croisé, ce matin et je me suis dit que toi, grande fan de drama, tu serais folle de joie en le voyant.
    Nao : C'est qui ? C'est qui ? C'est qui ????
    Hiroki: Sato Takeru, tu connais sûrement.
    Nao : KYAAAAAAA !!!!!!! Bloody MONDAYYYYYYY !!!!! Suugoiiiiiiiiiiii !!!!
    Abby : Il arrive à quel heure ton copain ?
    Hiroki : Il ne devrait pas tarder.
     
    Abby haussa des épaules et ils arrivèrent enfin devant les Arashi où, Nao n'eu plus dieu que pour eux délaissant Hiroki et sa sœur. Au grand désarroi de ces deux dernier. Enfin de l'un plus que l'autre. Car Sho Sakurai semblait très intéresser par cette dernière, et elle avait une certaine attraction envers lui.
    Takeru arriva dans les entres fait, et encore une fois Nao péta un câble.
    L'heure de manger le gâteau arriva plus vite que ce que la jeune femme l'imaginait.
     

     Un anniversaire du tonnerre
    Depuis que Nao avait l'âge de 3 ans, Abby lui faisait un forêt noir pour son anniversaire. Elle ne l'achetait pas, elle la confectionnait elle-même. Une routine qui ne changerait pas de sitôt, vue le plaisir que sa petite imoto chérie avait à le manger.
     
    Ils entonnèrent l'hymne d'anniversaire pour Nao et cette dernière regardait l'immense gâteau avec des yeux de gourmande, réalisant néanmoins qu'elle n'aurait pas tout le gâteau pour elle toute seule. Ça la peina un instant puis entendant les membre du groupe Arashi lui chanter happy birthday, la sorti de sa bouderie. Surtout lorsqu'elle se tourna et qu'elle vit le regard de Hiroki sur elle. Un regard à la fois tendre et aimant.
    Elle se mit a sourire. C'était plus fort qu'elle. Il était son premier amour. Le seul qu'elle n'avait jamais aimé. Bien évidement, sa sœur ne le savait pas. Sinon Abby le tuerait à coup sur. La première fois qu'elle l'avait vu, ce fut un coup de foudre pour elle. Rien au monde ne pouvait la rendre plus heureuse que le sourire de ce dernier. Elle savait qu'elle l'aimait d'un amour pur et sincère.
     
    Mais lui, que ressentait-il vraiment ? Elle se posait tant de questions. Des milliers de questions qui se bousculaient dans sa tête. L'aimait-il ? Le regardait-il comme elle, elle le regardait ? Pensait-il à elle autrement que comme l'imoto de sa meilleure amie ? Rêvait-il d'elle parfois ? Et bien d'autres questions.
     
    Oui, est-ce qu'au moins une seule fois dans sa vie, il l'avait considéré comme autre chose qu'une gamine.
    Si il pouvait se voir dans les yeux de la jeune femme, comment réagirait-il ? Si il pouvait toucher du bout des doigts ses sentiments à la fois pure , tendre innocent et sincère, mais aussi ses envies impures , trompeur ,sombre et inavoué, comment réagirait-il ?
     
    Non, Nao n'était pas la jeune fille innocente qu'Hiroki et sa sœur imaginaient. Elle avait des besoins et des envies. Bien évidemment, toutes ces choses inavoués, elle ne les cachait pas par honte. Elle les cachaient pour ne pas décevoir sa sœur et surtout Hiroki.
     
    Oui... décevoir Hiroki était la dernière chose au monde qu'elle désirait.
     
    Le gâteau face à elle, elle se pencha et souffla les 26 bougies qui représentaient ses 25 années passée et celle à venir. Tout le monde applaudit et le gâteau fut découper en tranches pour que chaque personne présente en aie un bout. Bien évidemment, Abby n'en mangea pas. Elle n'aimait pas le chocolat.
     
    Tous les cadeaux furent posés par la suite devant elle.
     
    D'abord le cadeau du groupe Arashi. Un cadeau qu'elle garderait précieusement jusqu'à la fin de sa vie. Ce cadeau : une enveloppe. Au premier abord, Abby et Nao, pensaient qu'ils avait foutu 5 billets de 1000 yens pour la forme et parce que Nino aurait sûrement fait son radin pour pouvoir économiser et s'acheter la prochaine DS qui était prévu pour très bientôt. Mais en fait, il contenait 10 pass VVIP lui permettant d'avoir accès au coulisses, aux loges et même à une rencontre avec les membres. Il y en avait 10, 2 pass par concert donc, pour 5 concert. Nao se mit à hurler et à gesticuler toute heureuse.
    Elle leur avait sauter dans les bras, avec un râlement de la part d'Abby non négligeable.
     
    Sho : Je vous l'avez dit que le pass c'était la meilleure solution. Et dire que Nino et Jun vous vouliez pas. Nino disait que ça serait comme donner du lard à des cochons et Jun que le simple fait qu'on soit présent soit le plus beau cadeau du monde. Un cadeau nommé : miracle.
     
    Le deuxième cadeaux fut celui des Kis-my Ft2. En fait, comme pour les Arashi, leur cadeau sentait l'arnaque. Le cadeau était dans une enveloppe et lorsqu'elle l'ouvrit elle ne comprit pas tout de suite ce que c'était : un pass pour passer une journée entière avec eux. Aller à leur répétition, les accompagnant même lorsqu'il enregistrerait que ce soit un single, ou bien un émission.
     
    Le cadeau des Johnny's West était leur nouveau single en avant première et la copie de leur album de début qui n'était pas encore sortie.
    Les News avait opter pour un gros Panda en peluche signé par les 4 membres, avec chacune une dédicace personnelle. Ils l'avaient également customiser pour qu'il n'y en ai qu'un au monde comme celui-çi.
    Takeru Sato quand à lui, avait offert à Nao le script d'un épisode complet de Bloody Monday. Autant dire que c'était un cadeau inédit et unique en son genre. Surtout sachant combien Nao adorait ce drama. Lorsqu'elle le feuilleta, elle vit qu'il y avait des annotations de la part de Takeru sur son personnage. Oui ce trésor valait sûrement une fortune. Et Nao en pleura légèrement d'émotion.
     
    Hiroki: Tu lui as vraiment offert un cadeau ?
    Takeru: Bien sûr, je suis pas mal poli. Quand on est invité à un anniversaire, on offre un cadeau, même infime, c'est la moindre des choses.
    Hiroki: Je le suis pas moi non plus.
    Takeru: "Le fait que tu vienne sera considéré comme un cadeau, dépense pas ton fric pour rien".
    Nao: Qui a dis ça ?
    Takeru: Hiroki-kun.
    Nao: YAH !!!!!!
    Hiroki: Oh si on peu plus rigoler !
    Abby : Dis surtout que tu voulais pas que son cadeau à lui fasse plus plaisir à Nao que le tien, ne ?
    Hiroki: C'est même pas vrai...
     
    Vint ensuite le cadeau d'Abby. Elle avança son énorme cadeau et le posa devant Nao. Cette dernière se demandait ce que cela pouvait bien être. Elle le déballa et vit un ordinateur portable de gamer 1T de mémoire, interne et tout un tas d'informations qui avaient complètement échappé à Abby quand le vendeur de la boutique d'otaku de Akihabara lui avait expliqué.
     
    Abby : Si c'est pourri comme ordi, tu me le dit, j'irais casser la gueule au vendeur. Je lui ai demandé un ordi aussi performant que celui des hackers dans les films. Ou du moins qui s'en approche le plus. Si c'est de la merde, je vais lui déchirer sa gueule, il va rien comprendre -_-''
     
    Nao éclata de rire, elle reconnaissait bien là sa sœur aînée. Elle lui sauta dans les bras en lui disant «  Suki da yo aneki ! »
     
    Vint enfin le cadeau d'Hiroki. Elle regarda cette boite toute petite. Elle se demandait ce que cela pourrait être. Elle rêvait que ce soit une bague de fiançailles, et qu'il se déclare en lui demandant de l'épouser, mais même si elle rêvait de ça, elle ne se leurrer pas la face, il y avait environ 1 chance sur 1 000 000 que Hiroki lui offre une bague de fiançailles.
    Néanmoins, lorsqu'elle ouvrit la petite boite, elle vit un pendentif en or blanc et noir en forme de panda. Avec des diamants pour les parties blanches du panda et des diamants noirs pour le reste de l'animal. Il était monté sur une chaîne en or blanc. Ce bijou magnifique émerveilla Nao dés qu'elle posa ses yeux dessus.
    Elle le toucha du bout des doigts. Ce bijou avait-il un sens précis ? Elle se mettait à espérer que ce soit une sorte de déclaration un peu tordu dont le seul à connaître le sens fut Hiroki.
     
    Il lui accrocha le pendentif. Mon dieu, elle était toute tremblante , en sentant le contact des doigts d'Hiroki en contact direct avec la peau de son cou. Elle adorait ce contact, néanmoins, elle trouva étrange qu'il n'enlève pas de suite ses mains du cou de la jeune femme. D'un coup, elle senti les lèvres d'Hiroki sur sa peau. Avait-elle rêvé ? Ou avait-elle bien senti la bouche de l'homme qu'elle aimait se presser sur sa peau ?
    Elle se raisonna, elle devait s'être tromper.
     
    Durant la soirée, Hiroki n'avait montré aucun intérêt certain pour elle. Bien évidemment , il se comportait bien et ne l'ignorait pas. Il se comportait comme était senser se comporter un homme avec le sœur de sa meilleure amie.
     
    Nao se posait tout un tas de question. Elle était certaine d'avoir senti la bouche de se dernier sur son cou il y avait à peine quelque heures.
     
    Elle, elle était troublé à un point tel qu'elle ne savait pas si elle allait pas mourir d'une crise cardiaque tellement son cœur battait la chamade. Elle avait même du mal à se concentrer et à le regarder dans les yeux.
     
    Lui en parfait dragueur invétéré, était détendu, et il s'amusait. Il avait même fait un mini concert en guitariste avec Abby en chanteuse. La voix de sa sœur avait fait l'unanimité : elle avait un caractère de merde, mais elle avait une voix en platine.
     
    Nao se demandait comment il pouvait être si calme ? Elle, elle avait l'impression qu'elle allait mourir dans les plus bref délais. La vie pouvait être d'une telle injustice...
     
    Elle tourna la tête pour regarder sa sœur. Nino avait prit les mains de cette dernière et les encerclait des siennes.



    Nino : Je t'en supplie Abby-chan ! Fais un duo avec les Arashi ! On devrait être premier du top oricon dès le premier jour de la sorti du single ! Ou si tu veux pas avec les autres, fais un duo avec moi !!!!  On gagnerait pleins de fric avec ta voix !
     
    Abby libéra ses mains de la prison faite par Nino :
     
    Abby : N'y compte même pas, espèce de portefeuille vivant –' Je suis pas faites pour chanter. Et encore moins en publique.
    Nino : C'est impossible ça ! Tu as une voix en or.
     
    Abby voyait des US dollars à la place des pupilles de Nino....
     
    Nao : Mais nee-chan à déjà eu un groupe. C'etait au lycée. Hiro-chan était le guitariste. Y'avait aussi Osamu-kun, il était d'un an le sempai de nee-chan, mais il adorait sa voix, donc il a accepté d'apprendre les bases de la basse, pour convenir à la voix de nee-chan. Y'avait aussi Kento-san qui était à la baterie. Ahhhhah ! Ce que ça me manque !
    Hiroki : J'ai plus de news de Kento d'ailleurs.
    Abby : J'en ai eu au début de l'écriture de mon livre. Je me suis inspiré de lui pour faire « Kirikou-chan ».
    Hiroki : Kirikou-chan ?
    Nao : C'est le surnom du personnage qui est le meilleur ami du héros. T'es sûr t'as lu le livre à aneki toi ?
    Hiroki : Oui mais j'ai rien compris à sa life...
     Nao: C'est-à-dire ?
    Hiroki : J'ai pas compris pourquoi il se faisait appeler Kirikou.
    Abby : Tu l'as lu en diagonale c'est ça ?
    Hiroki : Non !!!!
    Abby : Kirikou-chan , est très mat de peau, comme l'ait Kento-chan.
    Hiroki : Mais pourquoi Kirikou ?
    Nao : Parce qu'il est très mat de peau, et que il est pas très grand. Kirikou quoi.
    Hiroki : Mais Kirikou, il est noir, il est pas mat.
    Abby : J'allais quand même pas l'appeler Pocahontas quand même !
    Hiroki : Enfin bref... qu'est-ce qu'il t'as dis ?
    Abby : Kento-chan à un bébé. Il va se marié au mois de juillet. On est invité d'ailleurs. Sa fille s'appelle Miyo.
    Nao : En hommage aux belles années qu'il a passée avec vous grâce à nee-chan.
    Hiroki : Moi aussi ça me manque cette période....
    Abby : C'est plutôt le fait d'être aduler qui te manque, ne –'
    Hiroki : J'avoue que j'adorais ça, mais toi tu aimais pas ça ?
    Abby : Bof....
    Takeru : Elle avait du succès auprès des garçons ?
    Hiroki : Si il y avait qu'auprès des garçons qu'elle en avait. Tu sais qu'elle avait plus de fangirl que tout les membres du groupe réuni ?
    Nao : Oui c'est vrai !
    Hiroki : Je me rappelle même d'une fan qui s'était foutu les seins à l'air lui demandant de signer ses seins.
    Nao : Ah ! Je me rappelle de ça !!! Après elle suivait nee-chan partout. Trop glauque la fille...
    Hiroki : J'ai plutôt adoré moi. Surtout quand Abby en a eu marre et qu'elle l'a menacé de la brûler elle et tous son entourage si elle continuait à te faire peur. Ce que j'ai pu me marré comme un petit fou ce jour là !
    Abby : Puis le jour où elle s'est foutu les seins à l'air t'étais bien content aussi de la mater, gros hentai-chan--'
    Hiroki : J'avoue, mais je ne l'ai pas forcé à le faire, ne ?
    Abby : Je t'en foutrais !
     
    Elle leva la main, mais se retint. Elle ne le frapperais pas aujourd'hui. Pas le jour de l'anniversaire de sa petite sœur.
     
    Hiroki : Depuis quand tu es devenu aigri ?
    Abby : Moi ? Aigri ?
     
    Nao éclata de rire. Oui, après tout c'est ce qu'elle préférait de loin. Passé un anniversaire avec Hiroki et sa aneki. Les voir se disputer. Qu'Abby menace Hiroki. Qu'Hiroki la supplie de ne pas le tuer. Qu'au final , ils lui jouent une chanson que pour elle. Et qu'ils mangent le gâteau tout les 3 en s'amusant comme des petits fous.
    Bon en plus si pour son prochain anniversaire elle pouvait avoir un neveu ou une nièce arashi, ça serait encore mieux, mais bon.
    Elle n'avait peut-être pas Hiroki pour elle toute seule, mais pour l'instant ça lui suffisait.
     
    La soirée fut plutôt mouvementé et Nao avouait qu'elle s'était amusée. Elle était entrain de remettre sa veste et de se préparer à partir. Sa sœur n'avait pas encore fini de parler avec le gérant de la boite.
    Elle se tourna puis regarda sa petite sœur.
     
    Abby : Nao, je dois rester un peu plus longtemps que prévue. Mais promis je serais pas trop longue. Hiroki te raccompagneras et restera avec toi jusqu'à mon retour.
    Hiroki : Mooohhhhh ! Je veux paaaassss !!!!!
    Abby : Mitone pas espèce de faux jetons, je sais que tu attends que ça –' Demo je te préviens, tu tente quoi que ce soit, et je te tue de mes mains, sale pédophile.
    Hiroki : Tu sais , Abby, Nao n'est plus une petite fille.
    Abby : Ouais, c'est ça. Tiens toi à carreaux ou je te castre sale pervers.
    Hiroki : Hai hai...
     
    Il se tourna vers Nao.
     
    Hiroki : Tu es prête ?
    Nao : Hai !
     
    Ils sortirent des lieux. Et se dirigèrent vers l'appartement des filles.
    Ils marchèrent un long moment l'un à coté de l'autre, sans rien se dire. Nao était très intimidée et les instants passés seule à seul avec Hiroki avait été rare depuis qu'elle le connaissait.
    Sa sœur prenait un malin plaisir à éviter de laisser seul son meilleur ami avec sa sœur.
    Elle faisait plutôt le contraire. Elle les éloignait le plus possible l'un de l'autre.
    Le silence persistait depuis plusieurs minutes quand Nao décida de le briser. Mais elle ne fut pas la seule...
     
    Hiroki/Nao : Je....
     
    Ils se dévisagèrent en continuant de marcher.
     
    Hiroki/Nao :  Heu...
     
    Ils se regardèrent à nouveau.
     
    Hiroki/ Nao : Toi d'abord. Non toi.
    Hitoki : Bon, je vais commencer....
    Nao : Hai...
    Hiroki : Désolé pour aujourd'hui... J'ai passé commande chez un créateur. Et ça devait arriver la semaine dernière, mais ils ont eux des problèmes et c'est arriver à 18h. Et je voulais me préparer avant de venir te voir. Je voulais être présentable pour toi.
    Nao : Pour moi ?
    Hiroki : Tu sais, il y a des choses que je n'ai jamais dite à personne. En partie parce que ta sœur me tuerait si je le faisais et que je tiens à ma vie.
    Nao : Hiroki...
    Hiroki : Ta sœur peu être un vrai démon quand elle s'y met.
    Nao : Hiroki ?
    Hiroki : On dirait qu'elle lit dans les pensées et qu'elle sait en avance ce que je vais faire...cette peste...
    Nao : HIROKI !!!!
     
    Ce dernier sursauta.
     
    Nao : Où veux-tu en venir ?
     
    Hiroki s'arrêta net forçant Nao à s'arrêter. Il prit une grande inspiration et ferma les yeux. Le silence ce fit à nouveau. Mais il n'y avait rien de pesant. La neige tombait à gros flocons, un lit blanc recouvrait déjà la rue et les arbres devenus tout blanc. Nao se demandait ce que ce dernier allait lui dire. Là dans cette rue, Nao ne l'avait jamais trouvé aussi beau qu'en cet instant précis.
    Il rouvrit les yeux tout d'un coup. Elle se trouvait face à lui. Il prit son courage à deux mains. Il sembla alors résigner. Il lui sourit puis lui prit les deux mains entre les siennes.
     
    Hiroki : Il y a quelque chose que je veux te dire depuis longtemps.
     
    Son regard était tendre et bienfaiteur.
     
    Hiroki : En fait. Je veux te le dire depuis plusieurs années, mais ta sœur va sûrement vouloir me tuer après ça.
    Nao : Nande deska ?
    Hiroki : Nao, je...je ....aishiteru da yo ! Je t'aime depuis maintenant 12 ans ! Ça fait 12 ans que je te vois comme une femme et non plus comme la petite sœur de ma meilleure amie. Lorsque je t'ai vue te faire courtisé par Koki, alors qu'on était dans le groupe. Ce subordonné de Abby te suivait partout comme un chien et ça me rendait fou de rage ! Mais je ne pouvais rien te dire. Abby m'avait menacé de me castrer et t'envoyer chez les bonnes sœurs si je tentais un truc. Mais je me suis juré de tout te dire, si je t'aimais encore, le jour de tes 26 ans.
     
    Il regarda Nao essayant de juger ce qu'elle allait répondre. Ou la réaction qu'elle allait avoir.
    Nao quant à elle, essayait d'assimiler les dires d'Hiroki. Et en se les résumant à elle même elle dit :
     
    Nao : Tu m'aime depuis que j'ai 14 ans ?
    Hiroki : Oui.
    Nao : Koki me courtisait ?
    Hiroki : Oui. Tu ne l'avais pas remarquer ?
    Nao : Tu es jaloux ?
    Hiroki : Oui, c'est ce qui arrive quand on aime quelqu'un.
    Nao : Alors panda-chan....
    Hiroki : Oui panda-chan est un présent que j'ai fais faire pour me déclarer. D'ailleurs au dos , il y a une inscription.
    Nao : Une inscription ?
    Hiroki : « Le jour où tu liras ses mots, tu comprendra la profondeur et la sincérité de mon amour pour toi qui sera éternel. Je te jure amour et fidélité jusqu'à la fin des temps ».
    Nao : Tu m'aime.
     
    Hiroki sourit, face à l'incrédulité de cette dernière. Il se doutait qu'elle allait réagir de la sorte.
     
    Hiroki : Oui, Nao, je suis fou amoureux de toi. Mais je n'ai toujours pas eu de réponse.
    Nao : Réponse ?
    Hiroki : Est-ce que ces sentiments sont réciproque. Ou est-ce que tu aimes quelqu'un d'autre ?
    Nao : He..he...je...atashi moo suki da yo Hiro-chan.
     
    Ce dernier sourit puis se pencha pour embrasser sa douce.
    Nao avait rêver de ce baiser depuis qu'elle avait 8 ans. Elle l'avait toujours aimé. Au début, c'était un amour innocent et enfantin. Mais cet amour de petite fille, s'était transformé en amour de femme brûlant et passionnant .


    Et tout cet amour secret, devenait réel et qui avait enfin un écho à ce sentiment qui l'a si souvent fait pleurer. Cet instant magique serait à jamais graver en elle.
    Ils finirent le baiser en s'en donnant un plus doux et léger. Ils se regardèrent un instant les yeux dans les yeux. Jusqu'à ce que Nao se mettent à trembler. Hiroki enleva sa grosse veste et la posa sur les épaules de la jeune femme. Puis ils se dirigèrent jusqu'à l'appartement des filles. Où ils firent l'amour passionnément et tendrement dans la chambre de la jeune femme.

     
    *****************************Un anniversaire du tonnerre



     

    Abby inséra la clé dans la serrure, et elle n'était pas seule. Il était 4 heures du matin et elle avait tergiversé un long moment avec le proprio de la boite. Tellement que ça l'avait inspirer pour le tome 2 de sa série "Les méhandres du devil rock " en cherchant, elle avait penser l'appeler « L'enfoiré de merde qui vas se faire buter en 3 pages illico presto » mais elle se ravisa. Un livre qui fait 3 pages, c 'était pas vendeur.



    Elle se tourna vers son invité après avoir ouvert la porte pour le laisser entrer.
    Elle ne savait pas trop comment Sho Sakurai avait réussis à se faire invité, mais il y était arrivé.
    Aucun bruit ne se laissait entendre dans l'appartement. Ce que la jeune femme trouva étrange. Nao ne s'endormait jamais seule et elle savait que Hiroki ne serait jamais parti avant son arrivée. Il la connaissait et savait qu'elle ne se gênerait pas de son existence si il lui avait désobéis.
    Elle vérifia dans la chambre de sa sœur et elle vit une masse corporelle assez désordonner. Sa sœur dormait. Mais il faisait trop noir pour bien distingué le reste.
    Elle referma doucement la porte de la demoiselle et retourna au salon.
     
    Abby : Vous voulez boire quelque chose, Sakurai-san ?
    Sho : Un café suffira.
    Abby : Mais vous n'arriverez pas à dormir...
    Sho : Le manque de sommeil ne me marque pas encore.
     
    Elle se dirigea à la cuisine où elle fit 2 cafés et elle ajouta du lait dans sa tasse. Elle posa 2 sucre près de la tasse au cas où.
    Elle revint dans le salon avec tout ça.
    Sho prit sa tasse et elle s'assit sur le canapé à coté de lui.
     
    Sho : Alors dites moi, quel effet sa fait de vivre seule avec sa sœur ?
    Abby : Je suis habitué, nous nous sommes très vite retrouver seules au monde.
    Sho : Je vois. Qu'est-ce que vous pouvez me dire sur vous ?
    Abby : C'est-à-dire ? Je suis écrivain. J'ai 31 ans bientôt 32. Je suis célibataire, mais je ne cherche pas de copain. Enfin pas pour le moment. J'ai un caractère certain et ma sœur est la personne la plus importante au monde pour moi.
    Sho : Vous avez déjà eu un copain ?
    Abby : Oui, j'en ai eu plus d'un, mais je ne vois pas en quoi ça vous regarde.
    Sho : Quel est votre genre d'hommes ?
    Abby: Je n'ai pas de style précis. Enfin je ne pense pas. Mais c'est quoi toutes ces questions ? Vous êtes journaliste ou quoi ?
    Sho : Oui, en effet, j'en suis un, mais je ne pensais pas demander des choses indiscrètes.
    Abby : Si ça, c'est pas indiscret, alors je me demande ce qui l'est.
    Sho : « Quelle position vous préférez quand vous faites l'amour ? »
    Abby : Pardon ????
    Sho : Vous me demandez ce qui est indiscret, alors je vous réponds.
    Abby : Si, pendant une interview, on me pose ce genre de question, si c'est une femme, je la fait chialer, si c'est un homme, il n'aura plus aucune chance d'avoir une descendance.
    Sho : On vous a jamais dis que vous aviez les plus beaux yeux du monde ?
    Abby : Je vous parle de castrer, et vous me parler de mes yeux ?
    Sho : Disons que je préfère parler de vous. Vous êtes un sujet très agréable.
    Abby : Ça fait très plan de drague méga pourrit ça.
    Sho : Et si ça en était un ?
    Abby : Ça dépend.
    Sho : De quoi ?
    Abby : De toi.
    Sho : De moi ?
    Abby : Qu'est-ce que tu me veux ? Pourquoi tu as tant insister pour me ramener, alors que je t'ai dis que je n'en avais pas besoin ? Pourquoi tu continue à me poser des questions dont je ne suis pas sûr de vouloir te donner les réponses ? Pourquoi tu insiste à rester là, alors que je m'évertue à te faire comprendre, que je ne suis pas un coup d'un soir ?
     
    Sho sembla réfléchir un instant, tout en regardant la jeune femme. Il sourit alors de manière chaleureuse. Puis il dit calmement.
     
    Sho : D'après toi, quelle est la réponse commune à toutes ces questions ?
    Abby : Si je le savais , je ne te demanderais pas.
    Sho : Et bien c'est simple : tu me plais. Non, plutôt que me plaire, je crois que j'ai eu mon premier coup de foudre lorsque je t'ai vu ce soir. Je n'osais pas en parler, surtout vu comment tu traite les 3/5eme de mon groupe, je ne savais pas comment arriver à être seul avec toi, et à te dire d'une manière discrète, que j'avais envie de te connaître mieux.
    Abby : Ah parce que tu appelle ça discret toi ? Alors qu'est-ce que c'est quand tu es direct ?
    Sho : Je veux sortir avec toi, et j'ai très envie de toi.
    Abby : PARDON ??????
    sho : Cris pas si fort tu vas réveiller ta sœur.
    Abby : Ne change pas de sujet, et répète.
    Sho : Si je n'avais pas peur de la réponse , c'est ce que je te dirais : je veux sortir avec toi et j'ai très envie de toi.
     
    Abby resta un instant à le regarder et en essayant de comprendre et d'assimiler ce qu'il venait de lui dire. Elle avait du mal à faire le tri dans ses pensées.
    Bien évidemment, ce garçon lui plaisait. Il était drôle, un peu enfantin, tout en étant doux, adorable et très sérieux et cultivé. Oui, physiquement aussi, il lui plaisait beaucoup. D'une beauté rare et percutante. Et il semblait d'une patience à toute épreuve.
    Certes, cette réflexion traînait dans la tête de la jeune femme. Et bien évidemment, elle était consciente de ce que cette pensée signifiait.
    Elle était entrain de faire son deuil d'une histoire vielle de 13 ans.
     
    Elle le regarda à nouveau, et contre toute attente, c'est lui qui réagit, en l'embrassant de manière empresser et torride. Il avait poser une de ses mains sur son cou tandis que son autre main était sur sa hanche la rapprochant de lui.
    Ce baiser langoureux dura plusieurs longues minutes avant que celui-çi libère les lèvres de la jeune femme après lui avoir offert un dernier baiser plus doux.
    Ensuite il la regarda un instant, comme pour voir comment elle allait réagir. Elle ne dit rien, mais il savait qu'elle avait aimé le baiser, après tout, elle y avait répondu. Il se dit alors qu'elle embrassait comme une déesse.
    Contre toute attente, elle se jeta sur lui et l'embrassa à son tour.


     
    ***************************

    Toute pimpante, Nao se réveilla. Elle regarda son réveil : 8h, elle s'étonna de se réveiller aussi tôt. Elle se tourna en s'étirant, et vit Hiroki endormi profondément.
    Elle se mit à rougir en se souvenant de ce qu'il s'était passé la veille. Elle était vraiment heureuse. Elle toucha ses cils et son front. Puis elle effleura ses joues et enfin elle caressa sa bouche. Ce qui réveilla le jeune homme aussitôt.
     
    Hiroki: Ohayo mon ange.
    Nao : Ohayo Hiro-chan.
    Hiroki : Tu es si belle au réveil que je ne regrettes pas la mort atroce que ta sœur me réserve.
    Nao : Nee-chan est pas si méchante que ça.
    Hiroki : Que tu dis, elle va m'écorcher vif. D'ailleurs ça m'étonne qu'elle soit pas venu me crucifier sur ton lit.
    Nao : C'est vrai que c'est bizarre qu'elle soit pas venu me voir. Peut-être elle n'est pas rentrer....
    Hiroki : Et me laisser seul avec toi ? Tu rigoles ou quoi ? Elle préférerait sûrement se tuer que de me laisser une chance de te « violer ».
     
    Nao eu un petit rire tout mignon, ce qui donna envie à Hiroki de l'embrasser. Bien évidemment il ne s'en priva pas le moins du monde.
     
    Ils finirent par enfin se lever à 9h. Nao s'habilla, non sans que Hiroki ne la taquine. Lui, mit son jean, mais ne prit pas la peine de mettre sa chemise, se disant qu'Abby n'avait effectivement pas du rentrer, vue l'heure qu'il était.
     
    Arrivée dans le salon, les deux jeunes gens furent surpris. Hiroki poussa un cri de stupeur. Abby avait couché avec un arashi.
    Abby ouvrit alors les yeux , se réveillant en sursaut à cause du cri d'Hiroki.
    Ils étaient couverts, mais Hiroki savait qu'ils étaient à poil sous la couverture. Il en aurait mit sa main à couper.
     
    Abby : Yah !! Pourquoi tu es torse nu pédophile ??? ET POURQUOI TU TIENS LA MAINS A MON INNOCENTE PETITE SOEUR ????
    Hiroki : C'est toi qui es à poil avec un arashi dans le salon et c'est toi qui gueule ????
    Abby : MAIS JE SUIS CHEZ MOI ICI !!! Putain ! Mais TOI QU'EST CE QUE TU FOU TORSE NU ????
    Nao : Vous avez fait l'amour ?
    Abby : Ah euh...
     
    Abby avait beau ne pas être féminine pour des tas de choses, mais elle était très pudique et à cet instant précis, elle ressemblait vraiment à une jeune femme. Sa manière de rire un peu gênée....
    Sho la trouvait vraiment magnifique.
     
    Sho : Et bien disons que c'est arrivée comme ça...
     
    Abby et Sho attendaient la réaction de Nao qui ne semblait pas venir.
     
    Nao : KYAAAAAAAAAAAAAA !!!! J'ai un un beau-frère arashiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!
     
    Sho se mit à rire tandis que les meilleurs amis eux...
     
    Hiroki et Abby : EHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH ?????
    Abby : Je t'ai pas autorisé à parler toi !
    Hiroki : Hai hai gomen...
    Nao : Je vais avoir un neveu ou une nièce arashi-euh !
    Abby : On en est pas là encore. On a juste...
    Nao : Nee-chan à fait l'amour avec Sho-chan *____*
    Abby : Cette phrase fait bizarre dans ta bouche....
    Hiroki : Sakurai, ne sois pas effrayer, c'est le rêve de sa vie que sa sœur fasse un bébé avec un arashi et vu la passion d'Abby pour ton groupe, il ne restait plus que toi et Nino, et Nino, c'était impossible, elle le trouve laid et bizarre, donc, il ne restait plus que toi, au final.
    Sho : Je suis enchanté d'être celui qui attire l'œil d'une si belle créature.
     
    Il avait dit ça en embrassant la main d'Abby.


     
    *******************************

    2 ans plus tard
     
    Nao sorti de la voiture et se mit à courir jusqu'à la maison de sa sœur ainée, Hiroki, lui sortait leur fille Sae de la voiture. Il la prit dans ses bras pour l'emmener à la porte à son tour.
    Contre toute attente, ce fut Sho Sakurai qui leur ouvrit.
     
    Cela faisait maintenant 2 ans qu'Abby et lui sortait officiellement ensemble. Abby était devenue une icône de l'écriture japonaise et elle avait même vu plusieurs de ses œuvres portés sur petit et grand écran.
    Quand à Nao, et Hiroki, ils avaient une petite fille de 8 mois, ce qui était beaucoup de travail pour... Hiroki XDDD. Bien évidemment , cela l'était aussi pour Nao, mais en général, elle appelait sa sœur en panique quand elle était seule avec sa petite Sae.
     
    Abby avait élevé Nao et même bébé, elle lui changeait ses couches, donc, elle était habituée à ce genre de choses.
     
    Après être entrer dans la maison, Sho prit Sae dans ses bras en souriant. Sae adorait son oncle Sho, mais surtout elle adorait sa tante.
    Hiroki alla se servir à boire et Nao monta à l'étage, après que Sho lui ait dit que sa sœur était dans la chambre.
     
    Quand elle entra dans la chambre, elle vit sa sœur dans la salle de bain adjacente, assisse sur les toilettes, entrain de regarder quelque chose.
     
    Nao : Qu'est-ce que tu as nee-chan ?
    Abby : Je crois que je suis enceinte....
    Nao : Nani ? Je comprends pas ce que tu viens de dire, parle plus fort.
     
    Abby releva la tête et regarda sa sœur :
     
    Abby : Je crois que je suis enceinte.
     
    Elle lui tendit le test de grossesse. Ce que Nao prit entre ses doigts, puis elle regarda le résultat avant de crier.
     
    Nao : YATTAAAAAAAAAA !!! Je savais que je l'aurais mon bébé arashiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!! Merci Sho-chaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan !!!!
     
    Entendant crier, Hiroki, et Sho, avec dans les bras, Sae, montèrent les marches pour arriver dans la chambre d'Abby tout affolés.
    Nao tendit le test de grossesse à Sho, ce qui fit réagir Hiroki, qui prit sa fille. Si Sho tombait dans les pommes, au moins, Sae, serait à l'abris.
    Ce dernier prit le test et le regarda.
     
    Sho ; Qu'est-ce que ça veut dire ?
    Abby : T'aime toujours autant poser des questions toi...
    sho : Tu es enceinte ?
    Abby : C'est pas sûr. Il faut aller voir un gynéco.
    Sho : Depuis quand tu le sais ?
    Abby : J'ai un retard de 15 jours, donc je n'étais sûr de rien , mais je voulais me rassurer.
    Sho : Je vois.
    Abby : Si je le suis vraiment, nous en rediscuterons. Je pense qu'en tant que johnny's , un enfant hors mariage, c'est m....
     
    Elle ne finit pas sa phrase, car Sho l'avait prise dans ses bras et la serrait fort contre lui.
     
    Sho : On va avoir un bébé, mon amour, on va enfin avoir un bébé !
     
    Il l'embrassa alors de toute ses forces, tandis que Nao se mettait au creux de son mari, et touchait sa petite fille.
    Enfin les deux sœurs étaient heureuse, et rien ni personne ne pourrait plus leur enlever cette joie immense qui les envahissait un peu plus chaque jour.
     
    FIN


    votre commentaire
  •  

    Pour l'anniversaire du plus sexy des baka pikachu, j'ai fais cet os. Je l'ai fini a 1 heure du mat et j'ai mis 2 jour pour la faire donc désolé pour ça. Mais ça devrai vous plaire.
     
     
    Tomohisa était invité à un concert par plusieurs de ses amis. Au début, il ne voyait pas trop l'intérêt à aller voir le concert d'inconnu.
    Les lumières s'éteignirent dans la salle de concert. Tomo se jura de tuer son ami debout à ses côtés.
    Alors que la scène s'éclaira, le public était en folie. Il regarda tout autour de lui.
    Soudain, il entendit une intro qu'il connaissait bien.
    Il vit un groupe de danseurs avancer sur scène en rythme avec la musique. Le rythme de leur pas était presque militaire au début. Le danseur devant et au centre de la scène était plutôt petit. Et il portait  un ¾ . D'un coup, il entendit la voix d'une femme :
     
      «  Why won't you sing for me, if you're feeling me... » 4
     
    Le public se mit à hurler tout autour de Tomohisa. « Eh ? C'est quoi ça ? » pensa le jeune homme dans le public.
     

    « Why won't you sing for me, if you're feeling me »3

     
    La jeune femme enleva son chapeau et le jeta dans le public. Une jeune fille juste à côté de Yamapi se jeta sur le chapeau pour l'attraper.

     
    «  Why won't you sing for me, if you're feeling me... »2

     
    Elle enleva la veste et la laissa tomber à terre. Elle portait un pantalon en cuir ainsi qu'un corset violet.
     

    «  Why won't you sing for me, if you're feeling me... »

     
    Elle avança de 5 pas puis elle commença à danser en chantant. Cette chanson ! Il savait pourquoi il la connaissait ! C'était une des siennes !
    Il ne pouvait néanmoins pas quitter la scène des yeux. Tout en l'artiste qui se  produisait attirait l'attention du jeune homme.
    Elle avait un «  je ne sais quoi » qui l'hypnotisait complétement. Mais il n'arrivait pas à saisir ce que cela pouvait être.
    Peut être sa voix, ou bien sa façon de danser en dominant tout son public. Peut être était-ce  le corps absolument divin ou bien ses yeux verts... il n'était pas certain de la réponse.
    Même ses cheveux colorés en violet foncé lui plaisaient.
     

    « ...Kono koe ga todoita no naraba kimi igai nani mo oshikunai
    Tant que cette voix vous parvient, je n'ai besoin de rien d'autres que vous.
    Tatoe sekai juu ga teki ni mawatta toshitemo I sing for you
    Même si le reste du monde était contre moi, je chanterais pour vous.
    Utagau yochi wa nai tsutanai kamo shirenai kimi dake ni tsutawaru nara
    Il n'y a aucun doute, C'est peut-être idiot, mais si vous êtes les seul à qui c'est transmis
    Zutto utai tsudzukeru koe ga kareru made
    Alors je continuerais à chanter jusqu'à ce que ma voix en devienne rauque et enrouée.
    I'm gonna sing for you, that's who I am ...
    Je chanterais pour vous, c'est ce que je suis.   »

     
    Il ne pouvait plus la quitter des yeux. Sans oublier le public en délire autour de lui. C'était la première fois qu'il vivait ça de l'intérieur sans en être l'investigateur. Mais cela ne le dérangeait pas. Il trouvait ça plutôt magique.
    Un sourire se dessina sur ses lèvres sans même qu'il ne s'en rende compte.

     
    « ...Lemme sing kono koe ga Just for you todoku nara sore de ii n da
    Laissez-moi chanter cette voix n'est que pour vous c'est suffisant si ça vous atteint
    Tatoe sekai juu ga teki ni mawatta toshitemo I sing for you
    Même si le reste du monde était contre moi, je chanterais pour vous.
    Utagau yochi wa nai tsutanai kamo shirenai kimi dake ni tsutawaru nara
    Il n'y a aucun doute, C'est peut-être idiot, mais si vous êtes les seuls à qui c'est transmis
    Zutto utai tsudzukeru koe ga kareru made
    Alors je continuerais à chanter jusqu'à ce que ma voix en devienne rauque et enrouée.
    I'm gonna sing for you, that's who I am
    Je chanterais pour vous, c'est ce que je suis.
     
    Cause I don't wanna give a damn (that's who I am) 
    Car je n'en ai pas rien à foutre ( c'est ce que je suis)
    Ride with me, just sing and dance (that's who I am) 
    Montez avec moi simplement pour chanter et danser (c'est ce que je suis)
    I only care about my fans (that's who I am...) 
    Je me soucie  de mes fans » (c'est ce que je suis)... »

     
    La première chanson n'était pas finie mais il se sentait déjà sombrer dans un monde inconnu. Le monde inconnu de cette jeune femme étrange et envoûtant au nombreux tatouage.
    Dans une toute autre situation, il ne l'aurait sûrement pas regardé.
     
    «  Bien sûr que si, elle a tous les atouts que tu recherches chez une femme » murmura une voix à l'intérieur de lui.
    Il se délectait de cette version. La voix accouplée à la chorégraphie ingénieuse faisait ressortir toutes les parties importantes de la chanson. Même lui en était surpris. Il préférait cette version à la sienne et il n'en ressentait pas la moindre gène ou la moindre honte.
     

    « ...Kono koe ga todoita no naraba kimi igai nani mo oshikunai
     Tant que cette vois vous parvient, je n'ai besoin de rien d'autre que vous
    Tatoe sekai juu ga teki ni mawatta toshitemo I sing for you
    Même si le reste du monde était contre moi, je chanterais pour vous.
    Utagau yochi wa nai tsutanai kamo shirenai kimi dake ni tsutawaru nara
    Il n'y a aucun doute, C'est peut-être idiot, mais si vous êtes les seul à qui c'est transmis
    Zutto utai tsudzukeru koe ga kareru made
    Alors je continuerais à chanter jusqu'à ce que ma voix en devienne rauque et enrouée.
    I'm gonna sing for you, that's who I am
    Je chanterais pour vous, c'est ce que je suis.

    Yeah (that's who I am) 
    Ouais ( ce que je suis)
    Eh (that's who I am) 
    Hey ! ( ce que je suis)
    That's who I am (that's who I am...) 
    C'est ce que je suis ( ce que je suis)
    C'mon
    allez !

    Why won't you sing with me, if you're feeling me... [x4]
    Pourquoi ne chanteriez-vous pas pour moi, si vous me ressentez.... »

     
    La chanson se fini et les lumières s'éteignirent à nouveau sous les hurlements du public complétement hystérique. Lui-même c'était mis à crier et à applaudir la jeune femme.
     
    Lorsque les spots se réeclairérent, elle portait une tenue différente, une longue robe blanche drapée à fines bretelles avec des strass çi et là. Dont une ligne de brillant suivant la courbure de sa poitrine venant se perdre au niveau de sa taille. Elle marcha sous les cris qui se turent au fur et à mesure qu'elle avançait vers la scène centrale qui était éteinte.
    Le sourire qu'elle arborait était magnifique. Tomohisa souriait lui aussi. Il affichait ce genre de sourire béa et complètement gaga que ses fans avaient quand elles venaient le voir.
    Elle avait un micro à la main mais ne semblait pas vouloir s'en servir. Tomohisa en fut intrigué.
    Elle arriva à la scène centrale où un piano à queue était présent. C'est alors qu'elle parla :
     
    -Pour cette chanson,  je vais demander à mon premier invité de venir me rejoindre. Allez, ne fait pas ton timide !
     
    De l'autre côté de la scène sorti un jeune homme qui dans le monde du spectacle était très réputer : Ninomiya Kazunari.
    Le public se mit à hurler, comprenant pour quelle chanson il était là. Tomohisa, lui ne comprenait rien. Surtout lorsque Nino embrassa avec tendresse la joue de la jeune femme. Avant de dire :
     
    -Abby, merci de m'avoir invité ce soir.
     
    Le public hurla encore plus fort.
    Nino prit la main de la jeune femme et l'emmena jusqu'à piano où ils s'assirent tous les deux.
    Le silence se fit aussi vite que les cris avaient commencé. Puis elle posa le micro sur le support et regarda Nino.
    Ils commencèrent alors à jouer à deux mains l'intro de « Niji » (arc-en-ciel).
     

    Abby : Itsumo sou yo.
    Tu es toujours comme ça
    Suneru to kimi wa.
    Quand tu boude
    Watashi no daiji na mono wo kakusu desho.
    Tu te caches des choses importantes pour moi
    Nino : Sono basho wa kimatte onaji dakara.
    C'est au même endroit que d'habitude
    Kyou wa saki ni itte matte miru wa.
    Alors aujourd'hui je vais partir en premier et t'attendre.
     
    Kisetsutachi ga yuuhi wo tsurete kite
    Les saisons apportent le soleil couchant
    Abby : Kage ga watashi wo mitsukete nobiru... .
    Les ombres me trouvent et d 'étendent
     
    Nino et Abby :Bikkuri shita kao de watashi wo mitsumete wa  
    Tu me regardes avec un visage étonné
    Kyuu ni kuchi togarasete puitto soto miru no.
    Puis rapidement tu fais la moue et tu détourne le regard
    Abby : Gomen ne. Toiu to
    Quand tu dis «  je suis désolé »
    Jaa kocchi ni kite yo to
    Je te dis «  Allez, viens ici »
    Nino : Nee, hora mite mite
     « Hey, regarde, regarde ! »
    Kage ga kasanatta... .
    Nos ombres se superposent

    Nino :Kasa ga butsukari massugu arukenai.
    Nos parapluies se touche l'un l'autre et je ne peux pas marcher droit
    Abby : Sonna watashi wo mite waratte iru no.
    Tu me regarde comme ça en riant
    Watashi mo yatte misete ageru no. Onaji you ni kuchi wo togarasu... .
    Puis j'essaye de faire la même moue boudeuse

    Nino : Abby :Yasashiku warau kimi ga
    Tu ris tendrement
    Kono jikan ga kuukan ga
    En cet instant et en ce lieu
    Abby : Nakitaku naru kurai
    C'est si important pour moi
    Ichiban daiji na mono da yo.
    que j'en ai envie de pleurer
    Nino : Waza to togaraseteru
    Tu essayes de me faire la tête à dessins
    Watashi ni gomen ne no henji wo matazu ni
    Et sans attendre ma réponse à «  Je suis désolé »
    Abby :Yasashiku kisu shita no... .
    Tu m'embrasse tendrement
     

    Abby : Kore kara wa chotto kurai no wagamama.Ittemo ii yo.
    À partir de maintenant, c'est bon si je dis des choses un peu égoïste
    Demo watashi ni dake yo.
     Mais c'est toujours pour moi

    Abby :Mendoukusai kara tte
    Tu dis «  C'est trop douloureux »
    Sunao ja nain dakara
    parce que tu n'es pas honnête
    Nino :Nande ienai no kana?
    Je me demande pourquoi tu ne peux pas me la dire ?
    Suki da yo. Hitokoto yo?
    Cette phrase « Je t'aime »
    Abby : Tama ni wa kikitai na.
    De temps en temps je voudrais l'entendre
    Kyou wa watashi to kimi ga Myouji wo kasaneta hi.
    Aujourd'hui est le jour où nous allons porter le même nom de famille
    Abby et Nino :Ai ga mebuita hi.
    Le jour où notre amour s'épanouie

    la...la...la...

    Abby : Niji ga kirei da yo.
    « L'arc en ciel est magnifique
    Iya, omae no hou ga...
    je n'attends rien d'autre que toi »
    Nino :Terehajimeru kimi ni.
    Et pour toi, qui commence à devenir timide

    Abby et Nino : Arigatou. Arigatou.
    Merci, merci

     
    Les deux chanteurs furent accueillis par un tonnerre d'applaudissement. Ils se levèrent et se placèrent devant le public pour le saluer correctement.
     
    Nino : Je dois avouer que le fait d'être le premier à passer me donne l'impression d'être supérieur aux autres ! * rire *
    Abby : Tu l'es pas. *sourire *
    Nino : Et  tu dis ça avec le sourire –'
    Abby : Merci d'être venu. C'était très important pour moi.
    Nino : Tu es très jolie en robe. Ça change.
    Abby : Au moins il m'arrive de l'être, jolie ^^
    Nino : Toi alors –'
     
    *ovation  et rire du public  *
     
    Nino: Malgré tout, je suis fier de pouvoir participer à ce grand événement.
    Abby : Applaudissez le bien fort encore une fois ! Ninomiya Kazunari !
     
     
    Le public se mit à hurler et à applaudir intensément. Et Nino salua une dernière fois le public avant de partir dans les coulisses.
    Abby regarda son ami partir en le saluant une dernière fois.
     
    Abby : C'est un gros otaku, mais il sait vraiment comment écrire et composer de beau texte ce baka.
     
    Le public rit. Elle se retourna vers ses fans et continua sa discussion avec ses spectateurs. Son visage serein pouvait mettre en confiance quiconque pouvant le voir.
     
    Abby : Bien ! Nino n'était que le premier invité d'une longue, très longue liste ! Vous n'êtes pas prêt à vous coucher de sitôt ! Que tous ceux qui veulent faire la fête jusqu'à ce que le jour se lève, lève les mains en l'air !
     
    Tout le monde si mit à hurler et à sauter sur place complétement déchainé.
     
    Abby : Mon prochain invité est une personne qui pendant très longtemps a été mon unique raison pour partir dans un autre pays. Ce jeune homme à essayer tant bien que mal de me rendre un peu plus sage mais ...et bien disons que je ne suis pas faites pour être une jolie poupée de porcelaine ! Veuillez accueillir chaleureusement Mr Kim Jaejoong !!!!!
     
    Le public fit une ovation à la star coréenne. Quant à Tomohisa dans le public il se demandait ce que l'un de ses meilleurs potes foutait sur scène, mais avant ça il se demandait ce qu'il foutait au Japon et surtout ... D'OU IL CONNAISSAIT LA CHANTEUSE SUR SCENE ?????
    Hero vint rejoindre Abby au-devant de la scène.
     
    Hero : Bonsoir et merci de m'avoir invité Abby et .... BONSOIR CHER PUBLIC !!!!!
     
    Tout le public se mit à hurler comme des damnés. Yamapi lui, en restait estomaqué. C'est quoi ce bordel ? Pensait-il.
     
    Hero : Je suis ravi d'avoir été invité dans cette ambiance de folie. Chaque fois qu'elle fait une représentation, le spectacle en vaut le détour.
     
    Le chanteur se tourna vers la jeune femme sur scène à ses côtés.
     
    Hero : Et tu es mieux habillée que pendant les répètes !
    Abby : Parles pour toi >.>
     
    Il regarda le public puis dis :
     
    Hero: Je vous explique pourquoi je dis ça. Pendant la répétition, elle portait un baggy avec un débardeur sur lequel elle avait mis un sweet à capuche et a fermeture éclair dont elle adore mettre la capuche sur sa tête. Chaque fois, elle me fait penser à une racaille quand elle met ça sur sa tête. C'est son gros kiffe.
    Abby : Tu portais un short ! Et une chemise a manche courte et des claquettes ! Comme si on était  en été !!!
    Hero : Je n'avais pas froid alors ... et puis habillé comme ça tu me donne chaud ....
     
    Il prit la main libre de la jeune femme et la fit se tourner. Dans le dos, un large décollé faisait découvrir la naissance des fesses de la jeune femme découvrant l'intégralité de son dos qui était mis à nu. La bordure de la robe était décorée et mis en valeur grâce a une rangée de petit strass qui suivait les courbures de la jeune femme.
     
    Hero : Il y a de quoi donner chaud à n'importe quel homme normalement constitué non ?
     
    Le public se mit à hurler. Tomohisa se demandait si crier comme des tannés faisait partie des règles de base de ces concerts.
    Abby donna un coup de poing léger dans le bras de son ami.
     
    Abby : Arrête de dire des bêtises--'
     
    Elle se retourna vers son public. Puis, toujours main dans la main, ils se dirigèrent vers la première scène.
     
     
    Abby :Dont walk away !
     
     

    Hero :Don't, don't be afraid
    Non, n'aie pas peur
    Dallyeogalge geudaero isseo
    Reste encore, je courirais
    Abby :Neowa hamkke haetdeon hwaryeohan geugoseuro
    à l'endroit éblouissant ou nous étions ensemble
    Take my hand
    Prend ma main
    Hero : Take my hand
    Prends ma main
    Mangseorimeun jibe dugo wa
    Laisses soucis derrière toi
    Follow a way
     Suis un chemin
    Abby : Follow a way
    Suis un chemin
    Oeropdeon neon ije eobseo
    La solitude en toi n'est rien de plus
     
    Abby et Hero : Baby, it's time to get away
    Chérie, c'est le moment de partir
    Haega tteodo i bameun gyesok dwae
    Même quand le jour se lève, la nuit continue
    Give me one last kiss, close my eyes yeah-
    Donne-moi un dernier baiser, ferme mes yeux, yeah
    Sarangi ullyeo peojige nal ttarawa nal ttarawa
    Suis moi, suis moi et cet amour pourra résonner
    I'll never, never let you go
    Jamais, je ne te quitterais jamais
    Nal ttarawa nal ttarawa cheongugeul boge haejulge
    Suis moi, suis moi je te montrerais le paradis
    Abby : I don't want you to go
    Je ne veux pas que tu t'en ailles
    Saramdeuldo uisikhaji ma
    Ne fais pas attention aux autres
    Hwaksilhage mallya boyeo jul su itge
     et je pourrais vraiment te montrer
    Hero :Girl i want your hot love and emotion
    Chérie je veux ton amour brulant et passionné
    Cause i'm so cold without yeah-
    Car sans toi j'ai si froid
    Nega wonhamyeon baramyeon mworado haejul ge
    Pour toi, je deviendrais n'importe quoi, si tu le désire
    I can transform yeah-
    je peux changer, yeah
    Hey, just you and me,
    Ouais,  toi et moi
    Abby : Blue sky and noting
    Le ciel bleu et rien d'autre
    Tell me you love me baby forever
    Chérie, dis-moi que tu m'aimes pour toujours
    Abby et Hero : Baby, it's time to get away
    Chérie c'est le moment de partir
    Haega tteodo i bameun gyesok dwae Jigeum igot isungan ittaega sesange sorichil ttaeya
    Même quand le jour se lève, la nuit continue
     

    Hero :Run away
    Fuyons,
    Abby : Run away
    Fuyons
     
    Hero : Jiruhago ttakttakhan i segyeneun
    cet univers  dur et ennuyeux
    Abby : Uriegen eoulliji anha oh-
    n'est pas fait pour nous
    Abby et Hero : I bame bakkul su itge
    Alors cette nuit changeons-le
     
    Abby:Don't walk away
    Ne pars pas
    Hero:Don't walk away
    Ne pars pas
    Hero :Don't walk away
    Ne pars pas
    Abby :Don't walk away
    Ne pars pas
     
    Abby et Hero : Baby, it's time to get away
    Chérie, c'est le moment de partir
    Haega tteodo i bameun gyesok dwae
    Même quand le jour se lève, la nuit continue
    Give me one last kiss, close my eyes yeah-
    Donne-moi un dernier baiser, ferme mes yeux, yeah
    Sarangi ullyeo peojige nal ttarawa nal ttarawa
    Suis moi, suis moi et cet amour pourra résonner
    I'll never, never let you go
    Jamais, je ne te quitterais jamais
    Nal ttarawa nal ttarawa cheongugeul boge haejulge
    Suis moi, suis moi je te montrerais le paradis
     
    La chanson se finissant ainsi sous les applaudissements des fans, Hero pris Abby dans ses bras. ''Comment ose t'il la prendre dans ses bras ce sale pervers ! Sur scène en plus !'' se mit à penser Tomohisa.

    Dans le public des kyatements et autres bruits étranges sortaient de toutes les personnes présentes.
     
    Hero : Pour ceux qui ne le saurait pas, il fut un temps où, je n'étais pas simplement ami avec Abby. Nous étions en couple. Aujourd'hui néanmoins, je ne suis pas là en tant qu'ex ou bien d'artiste. Je suis avant tout ici en tant que personne ayant été importante dans la vie d'Abby.
     
    Hero embrassa tendrement le front d'Abby.
     
    Hero : Et pour lui dire que je serais toujours là pour elle.
     
    Une nouvelle vague de hurlements se fit entendre.
     
    Abby : Merci, Jae. Et donc ! Applaudissez-le encore une fois ! Merci !
     
    Hero embrassa alors la main d'Abby avant de partir dans les coulisses à son tour sous le regard souriant d'Abby.
     
    Abby : Le prochain invité est.... et bien je l'ai connu au moment de ma vie où j'avais besoin de quelqu'un pour me recadrer, et sincèrement, je ne suis pas sûr qu'il ait pu recadrer quoi que ce soit chez moi. Veuillez faire un immense triomphe a ... Mr SAKURAI SHO !!!!!!
     
    Sho Sakurai entra sur scène vêtu d'un costume, d'un nœud papillon, d'un veston d'une paire de mocassins, d'une chemise blanche et d'un chapeau.
    Le public se mit à hurler devant la beauté du Johnny's. Tomohisa n'en pouvait plus. Ça devenait de plus en plus un énorme n'importe quoi cette histoire.
    Une fois arrivée devant Abby, il la serra dans ses bras en lui dit :
     
    Sho : Pour fêter tes 10 ans de carrière...Happy birthday Abby-chan !
     
    Il lui embrassa la joue.
     
    Abby : Merci pour tout^^
     
    Les deux artistes se tournèrent vers le public.
     
    Sho : Bonsoir Tokyo ! Merci d'être venue jusqu'à notre porte bonheur ! Faites du bruit !
    Abby : Pour la prochaine chanson, nous avons décidé de faire une petite mise en scène.
    Sho : Alors vous allez faire comme si vous n'aviez pas encore vue Abby-chan.
    Abby : Et comme si on était pas sur scène mais dans un lieu intime.
    Sho : Alors ne faites pas de bruit inutile
    Abby :*chuchotant* A desuite ! *clin d'œil*
     
    Abby se dirigea vers les coulisses, puis Sho se teint face au public. Au même instant, sur le grand écran, des sakura en fleur apparurent dont les fleurs virevoltaient et dansaient dans le vent... Et deux arcs drapés descendirent sur scène.
    La marche nuptiale commença alors que Sho s'était placé.
    Peu de temps après, Abby arriva marchant au rythme de la musique.
    Bientôt, elle fut auprès de lui.
    Sho la regardait amoureusement alors qu'elle portait un voile qui la cachait partiellement.
    Néanmoins elle portait toujours la même robe.
    Ils se tournèrent pour être face à face. Leur regards se croisèrent et tous deux sourirent timidement.
    Sho pris la main d'Abby et rapprocha la main contenant son micro de sa bouche. Il entrelassa sa main droite à la main gauche d'Abby puis il commença à chanter sans cesser de la regarder droit dans les yeux .
     

    Sho : Shiroi doresu to takishi-do
    Ta robe blanche et mon smoking
    Issho ni narou ka tsugi no aki ni mo
    doivent ils être ensemble? aussi l'automne prochain
    Kono mama owaru toshitara samishii yo
    Si ca fini comme ca, je me me sentirais seul
    Dakara mou issho ni narou yo Aki ni mo
    Alors soyons déjà ensemble aussi en automne

    Abby :Kasuka ni kikoetekuru Kane no ne ga
    je peux légèrement entendre le son de la cloche
    Sora ni maichiri iku yo Hane no ke ga
    un flot  de plume dans le ciel
    Omoide no kyoku no kasetto setto shita
    J'ai fais une cassette de chansons inoubliable
    Futari ayumu michi Sora Hare wo negau
    Le chemin que nous prenons, nous espérons pour un ciel radieux


    Abby et Sho : Hanataba hitotsu hitotsu ni omoi wo komete
    Un a un , j'ai mis mes sentiments dans un bouquet de fleur
    Itami nara isso osoroi no toge de
    La peine serait dans le groupe d'épines ( des roses)
    Sho : Kanaderu merodi- ni omoi wo nosete
    J'ai mis mes sentiment dans cette mélodie que je joue
    Abby : Yorokobi no uta de atari wo somete
     Remplissant le cercle autour de moi avec un chant d'allégresse
     
    Abby et Sho : Kore kara futari de ikutsumo toshi wo kasanete
    À partir de maintenant, ensemble nous vieillirons
    Itsuka ano sora no hoshi to naru hi made Kyou no kono toki no afureru bakari no ai
    Et jusqu'à ce qu'un jour, le jour où nous deviendrons des étoiles dans ce ciel
    Tagai no omoi wo
    Nous devons avoir un amour débordant l'un envers l'autre
     
    Kore kara futari de ikutsumo toshi wo kasanete
    À partir de maintenant, ensemble nous vieillirons
    Itsuka ano sora no hoshi to naru hi made Kyou no kono toki no afureru bakari no ai
    et jusqu'a ce qu'un jour, le jour où nous deviendrons des étoiles dans ce ciel
    Tagai no omoi wo
    Nous devons avoir un amour débordant l'un envers l'autre

    Abby :Ima made to wa chigau Kono konban wo
    Cette nuit est différente du temps passée ensemble jusqu'à maintenant
    Hetara saki ni matsu Donna konnan mo
    Une fois cette nuit passé; peu importe les difficultés qui nous attendent
    Tatoe mondai wo kakaekonda toshitemo
    Par exemple, même si tu as un ennui,

    Abby et Sho : Shinpai nado Mochiron nai yo
    Bien entendu, ça ne doit pas trop t'inquiéter
    Heya yori Nani yori Myouji wo tomo ni shi
    En ce jour, rassemblons nos noms ensemble; plus encore dans notre chambre
    Sho : Yume ni made mita hi wo Kyou to iu sono hi ni
    , plus que tout, aujourd'hui, le jour où je vis mon rêve
    Kagirinai ai wo Maiyo maiyo ai wo
    Notre amour sans limite, notre amour t'enveloppera chaque nuit,
    Anata wo tsutsumikomu no Maru de kaiko
    Chaque nuit, comme un ver à soie

    Abby :Niwa ni wa ookina inu ga ite
    Il y a un gros chien dans le jardin,
    Sho : Musume ni ookina kisu Daite
    Je tiens notre fille et je lui donne un gros baiser
    Sho : Ah ha Sore ja futari Neru to shiyou
    Alors faisons la quand nous allons nous coucher
    Abby : Issho ni onaji kore kara no yume wo miyou
    Ensemble, à partir de maintenant nous avons le même rêve
     
    Abby et Sho : Kore kara futari de ikutsumo toshi wo kasanete
    À partir de maintenant, ensemble nous vieillirons
    Itsuka ano sora no hoshi to naru hi made Kyou no kono toki no afureru bakari no ai
    et jusqu'a ce qu'un jour, le jour où nous deviendrons des étoiles dans ce ciel
    Tagai no omoi wo
    Nous devons avoir un amour débordant l'un envers l'autre


    Kore kara futari de ikutsumo toshi wo kasanete
    À partir de maintenant, ensemble nous vieillirons
    Itsuka ano sora no hoshi to naru hi made Kyou no kono toki no afureru bakari no ai
    et jusqu'à ce qu'un jour, le jour où nous deviendrons des étoiles dans ce ciel
    Tagai no omoi wo
    Nous devons avoir un amour débordant l'un envers l'autre

    Abby :Yameru hi mo sho :Nakeru hi mo
    Dans les mauvais jours, les jours ou nous pleurerons,
    Abby :Areru hi mo Sho :Aseru hi mo
    Dans les jours difficiles, dans les jours animés
    Abby et Sho : Anata to tsukuri wa hareru hi to
    et dans les jours calme; je les passerais avec toi
    Sho : Yameru hi mo Abby : Nakeru hi mo
    Dans les mauvais jours, les jours ou nous pleurerons
    Sho :Areru hi mo Abby : Aseru hi mo
    ,sans les jours difficile, dans les jours animés
    Abby et sho :Anata to naraba hikare shiki wo 
    je serais avec toi, le soleil brillera sur notre cérémonie
     

    Sho : Chichi to haha ni mazu ookina kansha wo
    premièrement  grand merci à maman et papa
    Abby : Anata ni ima tsutaeru nara nan darou
    Si je venais a vous dire "qu'est-ce que je dois dire?"
     Abby et Sho : Nanka mo Kotoba janaku kansha to  
    Pas de "euh..." ou de mot comme " gratitude" et
    I love you, love you forever ever...
    Je t'aime, je t'aime pour toujours et a jamais


    Abby et Sho : Kore kara futari de ikutsumo toshi wo kasanete
    À partir de maintenant, ensemble nous vieillirons
    Itsuka ano sora no hoshi to naru hi made Kyou no kono toki no afureru bakari no ai
    et jusqu'à ce qu'un jour, le jour où nous deviendrons des étoiles dans ce ciel
    Tagai no omoi wo
    Nous devons avoir un amour débordant l'un envers l'autre


    Kore kara futari de ikutsumo toshi wo kasanete
    À partir de maintenant, ensemble nous vieillirons
    Itsuka ano sora no hoshi to naru hi made Kyou no kono toki no afureru bakari no ai
    et jusqu'à ce qu'un jour, le jour où nous deviendrons des étoiles dans ce ciel
    Tagai no omoi wo
    Nous devons avoir un amour débordant l'un envers l'autre
     

    La chanson se tue laissant place à un instant qui, pour toute autre personne serait gênant, néanmoins, entre Sho et Abby, cela ne l'était pas le moins du monde. Même le public respectait avec pudeur cet instant d'intimité et de tendresse.
    Sho se souvenait qu'ils avaient été dans une même situation, dans une vraie cérémonie. Ils étaient passés devant un prêtre dans un instant de pure allégresse. Pourtant, ils ne s'étaient pas mariés. La mort du grand père d'Abby pendant la cérémonie avait stoppé net la cérémonie et alors que tout le monde s'attendait à ce que le mariage soit reporté, Abby avait préféré l'annuler.
     
    Cependant, Sho se souvenait encore de ce jour comme si ça avait été la veille. De tous les détails, de la cérémonie en plein air aux décorations des tables. De la tenue qu'il portait à la robe de princesse qu'Abby portait. L'instant où il l'avait vu avancé devant l'autel l'avait fait tomber fou amoureux une deuxième fois. Il lui avait suffi d'à peine 2 secondes pour être certain qu'il n'y en aurait pas d'autre dans son cœur. Plus jamais une autre ne pourrait prendre sa place. C'était ce qu'il s'était dit à ce moment-là et encore ce jour-là, il savait que c'était encore vrai.
    Il mourrait d'envie de lui refaire sa demande devant le public, il savait qu'elle trouverait ça romantique. Néanmoins, il la connaissait assez pour savoir que cela pouvait la braquer et puis d'un côté comme de l'autre, cela faisait à présent 1 an qu'ils n'étaient plus officiellement ensemble et même officieusement, elle n'avait plus voulu trop se rapprocher de lui à partir de cet instant-là.
     
    Écoutant sans doute leurs voix intérieures, Sho et Abby se rapprochaient et leurs lèvres n'était plus qu'à quelques millimètres. C'est alors que les « kya » hurlé de tous coté les réveillèrent.
     
    Abby : Sakurai-san, merci d'être venue pour cet instant si cher à mon cœur...
    Sho : Je voulais faire un petit discours, je peux ?
     
    Abby lui fit signe d'y aller et de le faire.
     
    Sho : La première fois que je t'ai rencontré j'ai pensé 3 choses. La première, que tu étais une fille bizarre. Tu étais une pure yankee et tu regardais tout le monde de travers, pourtant Nino était l'un de tes plus proches amis. La deuxième c'est que ta sincérité et ta pureté m'ont foudroyé. Je t'ai respecté dès la première seconde. Et enfin la troisième, c'est que cet ange mini punkette-délinquante et sincère que tu étais, été tombé du ciel pour me rendre heureux et que je te rende heureuse. Le temps a passé et avant même que je ne m'en rende compte, je passais tous mon temps à mendier des instant passé à tes cotés.
    Je ne sais pas trop comment notre amitié prenante était devenue la chose la plus précieuse à mes yeux. Qu'importe ce qui se passait dans nos vies, tu étais là pour moi et j'étais là pour toi. Le jour où tu m'as demandé de venir avec toi boire un verre, au début j'ai pensé «  encore toute la bande... » Mais quand je suis arrivé devant chez toi tu étais prête et seule.
    Ce fut notre premier rendez-vous. Enfin pour moi, c'était ce moment-là. Ce  fut aussi la première fois que je me suis aventuré à te capturer les lèvres. Je me souviens encore du goût qu'elle avait : un goût de vodka-framboise-tequila. C'était le dernier cocktail que tu avais demandé au barman. Mais il avait aussi un autre goût.
    Un goût de paradis et toutes les fois où nous nous sommes embrassés par la suite avaient ce même goût paradisiaque. Lorsque nous sommes sortis officiellement ensemble, cela en avait étonné plus d'un. Tes amis et les miens n'y croyaient pas vraiment, pourtant pour moi ce n'était pas important. La première fois que nous avons fait l'amour, avait été comme je l'avais  imaginé avec la femme de ma vie : tout était parfait. Tout était magique. Lorsque tu as accepté ma demande en mariage, ce fut l'un des plus beaux jours de ma vie. Pourtant ce n'avait pas était une mince affaire.*il caressa la joue d'Abby* rien n'allait et j'avais dû la faire à la fontaine près de chez toi car il avait plus et que le feu d'artifice organiser pour le matsuri avait était annulé. Un autre des plus bels instant de ma vie fut quand je t'ai vu avancé vers moi avec ta magnifique robe. Je savais que tu serais pour toujours et a jamais la seule dans mon cœur.
     
    Il lui sourit tendrement.
     
    Sho : Je ne te dis pas ça pour te mettre une quelconque pression, mais pour te dire que je suis là pour toi, comme autre fois et que je le serais toujours. Que personne ne peux te remplacer ni dans mon cœur ni dans ma tête. Tant pis si ça fait un peu déclaration, je m'en fou, ça en ai peut-être une dans un sens, néanmoins je voulais te dire tout ça, pour que tu le saches et que tu penses toujours un peu à moi. Merci de m'avoir invité et j'espère que je serais toujours à tes cotés. Et que tu m'appelleras si tu en a besoin.
    Abby : Merci pour toutes ces choses. Tu me rends nostalgique.
     
    Sho embrassa le front d'Abby puis il partit dans les coulisses.
    Pendant tous le spectacle Yamapi avait frisé la crise cardiaque au moins 20 fois. Il en pouvait plus et il ne comprenait pas pourquoi il était d'une jalousie maladive alors qu'il ne la connaissait même pas.
     
     

                            *********************

     
    Le concert avança ainsi et à chaque duo Yamapi voulait faire un nouveau meurtre. Il se sentait lui-même proche d'un tueur en série à la Dexter, mais c'était plus fort que lui.
    À la fin de la soirée, lui et son ami se dirigèrent vers les coulisses. Il se disputa avec Jin car il ne comprenait pas d'où il pouvait la connaître.
    Du temps que les vigiles vérifie la liste des « autorisés », Jin et Pi parlèrent.
     
    Pi : Mais comment vous la connaissez tous ?
    Jin : Pi, me dis pas que tu l'as pas reconnu ?
    Pi : RECONNU QUI ?????
    Jin : Pendant très longtemps elle n'a écrit que pour  des johnny's.
    Pi : Si elle a ses propres chansons, pourquoi elle a chanté que des reprises ?
    Jin : Tu rigole, c'est ça ?
    Pi : J'AI LAIR DETRE EN MODE GROSSE MARADE ????? EN PLUS ELLE A CHANTE UNE DE MES CHANSONS SANS ME DEMANDER MON AVIS !!!!
    Jin : euh... bah t'as pas l'air joyeux, mais... pour ta chanson... et bien elle a tous les droits vu que c'est elle qui l'a écrite et composé, comme toute les chansons chanté ce soir.
    Vigile : Vous pouvez y allez, je vous ai trouvé. Mais je vous ai a l'œil.
     
    Pi en resta estomaqué. Ils entrèrent et se dirigèrent jusqu'à la porte de la loge d'Abby.
    Lorsque la porte s'ouvrit, il se trouva nez à nez face à la belle Abby. Elle le regarda et sourit amusé de la réaction de pi..
     
    Abby : Le spectacle t'a rendu muet ou quoi ? Ah j'oublié Otanjobi omedeto XDDD
     

                            *********************

     
    9 juin 2014
     
    Deux mois était passés et Yamapi voyait souvent Abby. En réalité, ils habitaient dans le même quartier à deux maisons près.
    Alors qu'il arrivait avec ses chiens pour la saluer, Abby portait un débardeur et un short. Elle était en train de laver sa voiture. Ce fut le coup de grâce pour Yamapi quand elle compressa sa poitrine pour laver le parebrise avant de la voiture.
    L'un de ses chiens sauta et jappa à côté de la voiture ce qui fait qu'Abby descendit du capot là ou elle était monté pour câliner le chien dont sa poitrine frottait contre le torse du chien.
     
    Pi : Comme j'aimerais être à ta place P-chan...
    ???: Ca fait très pervers ça.... espèce de zoophile...
     
    Pi se retourna et il vit Ryo, Hiroki et Jin avec des grands sceaux d'eau savonneuses.
     
    Pi : Vous foutez quoi là ?
    Ryo : Hana m'a demandé de venir aider.
    Hiroki : Abby m'a menacé.
    Jin : Watashi moo.
    Pi : Je vois... qui peut m'expliquer pourquoi elle lave sa voiture le jour de son anniversaire.... ?
    Hiroki :C'est pour nettoyer la noirceur de son âme....
    Pi: Arrête de geeker avec Nino !
    Ryo : Je vais dire à Abby ce que tu viens de dire sur elle, elle va te tuer >.>
    Jin : T'es devenu un traitre Ryo--'
     
                                       ********************
     
    9 avril 2015
     
    Une année été passée depuis le concert où Yamapi avait trouvé selon lui son âme sœur.
    Il était occupé ci et là dans son occupation principale, dépenser le moins possible. Pourtant il voulait offrir un beau cadeau a Abby pour fêter leur première rencontre. Il lui disait d'ailleurs souvent que c'était comme un premier rendez-vous.
    Il devenait littéralement timide dès qu'il s'agissait d'une conversation en tête à tête avec elle.
     
    Il arriva devant la porte de chez Abby et toqua. Abby ouvrit et un sourire se dessina sur son visage quand elle vit le gros paquet dans les mains de Yamapi.
    Ils ne sortaient pas ensemble et pourtant....
     
    Ils entrèrent et se dirigèrent dans le salon où il posa le paquet sur la table basse.
    Curieuse, Abby se demandait ce qu'il y avait à l'intérieur.
     
    Pi : Ouvre-le si tu veux.
     
    Elle ouvrit la première boite dans lequel se trouvait une 2eme boite plus petite. Puis ce fut pareil et il trouva une autre boite dans la 3 ème boite. Puis une 4eme puis une 5eme et ainsi de suite ?
    Dans la dernière boite, elle trouve un petit étui qu'elle ouvrit.
    Pi s'était mis le genou à terre devant elle.
     
    Pi : Epouse-moi.
     
    Abby sauta dans les bras de Pi et accepta le mariage contre toute attente.
    Le mariage fut repousser mais il eut lieu.
     
    Abby : Bien sûr que je le veux.
    Pi : Bien. Abby ?
    Abby : Hai ?
    Pi : Aishiteru.
    Abby : Atashi moo, suki da yo.
     
    Puis elle l'embrassa à pleine bouche. Elle défit ses lèvres de celle de Tomohisa et lui dit :
     
    Abby: Ah ! J'allais oublier ! Otanjobi omedeto !
     
    Tomohisa éclata de rire puis lui embrassa le front. Il trouvait ça marrant comme ses simples mots pouvaient le rendre si heureux dans sa bouche à elle.
    Puis il l'embrassa de nouveau après lui avoir dit :
     
    Tomohisa : Merci mon amour. Souhaite moi le comme ça jusqu'à la fin des temps.




    *fin*

     


    votre commentaire